Show simple document record

dc.contributor.advisorFesta-Bianchet, Marcofr
dc.contributor.authorCorti, Paulofr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:04:08Z
dc.date.available2014-05-16T16:04:08Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494485385fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5098
dc.description.abstractRésumé : Ce projet de recherche a examiné l'organisation sociale, le cycle biologique et la dynamique des populations de cerf huemul (Hippocamelus bisculus) par l'utilisation de techniques aussi bien moléculaires que de suivi des individus, et fournit des informations utiles pour la conservation de cette espèce en danger. La population de la Reserve Nationale Lago Cochrane, en Patagonie chilienne, a été suivie entre mars 2005 et juin 2008. Pour reconnaitre et suivre les individus (n = 55), les cerfs ont été équipés de colliers émetteurs, d'étiquettes auriculaires émettrices, et d'étiquettes auriculaires conventionnelles. L'organisation sociale du huemul a été analysée par un index d'association (le "ratio simple"), pour établir les tendances d'associations spatiales et temporelles des individus identifiables de chaque sexe. Le huemul forme de petits groupes (moyennes ± ES: 1.68 ± 0.25 individus) mixtes, durant l'année. J'ai attribué cette association inhabituelle à leur faible dimorphisme sexuel en terme de taille, ce qui engendre des besoins nutritionnels et des budgets d'activité similaires pour les deux sexes. Les femelles adultes peuvent s'associer en fonction des relations de parenté. Les deux sexes sont nettement phylopatriques et non-migratoires. Les maux adultes s'évitent, et peuvent bénéficier de l'association avec des femelles ce qui diminue leur propre risque de prédation. Les maux adultes qui défendaient des territoires ont produit plus de faons que les maux non territoriaux. Les simulations du taux de croissance fini (A,) de cette population suggèrent qu'elle est soit stable soit en déclin. L'analyse d'élasticité a montré que les changements en terme de survie des femelles adultes auraient des effets sévères sur X. Bien que la survie des femelles adultes est apparue élevée et stable, celles des faons femelles était basse, à cause de la prédation et de la stochasticité démographique. Les recommandations de gestion ont ainsi été axées sur la survie des jeunes. La population étudiée est isolée, entourée d'habitats non favorables, détruits par les activités humaines. Sa diversité génétique est parmi les plus basses de toutes les populations d'ongulés étudiées jusqu'à présent. D'apres la diversité allélique et l'hétérozygotie, les simulations pour estimer l'impact de la fragmentation ont indiqué une perte continue de diversité. La gestion du huemul de cette zone d'étude devrait au moins maintenir la taille de la population actuelle, augmenter l'aire protégée pour permettre la connexion avec les populations voisines, réduire la prédation des jeunes, et maintenir la survie actuelle des femelles adultes. Les futures recherches devraient s'attacher à la relation qu'a le huemul avec son habitat et ses prédateurs naturels. // Abstract : This research project used individual-based monitoring and molecular techniques to examine the social organization, life-history and population dynamics of huemul deer {Hippocamelus bisulcus) and provide knowledge useful for the conservation of this endangered species. The population at Lago Cochrane National Reserve, Chilean Patagonia, was monitored between March 2005 and June 2008. Deer (n = 55) were radiocollared, radio ear-tagged, and conventionally ear tagged to recognize individuals. Huemul social organization was analyzed using an index of association (the 'simple ratio'), to establish spatial and temporal association patterns of recognizable individuals of both sexes. Huemul formed small (mean ± SD: 1.68 ± 0.25 deer) mixed-sex groups throughout the year. I attributed this unusual association pattern to the low sexual dimorphism in body size, which should generate similar nutritional requirements and time budget for both sexes. Adult females may associate with each other based on kin relationships. Both sexes were highly philopatric and nonmigratory. Adult males avoid each other, and may benefit from associating with females by decreasing their risk of predation. Adult males that defended territories sired more fawns than nonterritorial males. Simulations of the finite rate of growth (A.) of the study population suggest that it is either stable or declining. Elasticity analysis showed that changes in adult female survival would have drastic effects on X. Adult female survival appeared high and stable but the survival of female fawns was low, because of predation and demographic stochasticity. Consequently, management recommendations were focused on young survival. The study population is isolated, surrounded by unsuitable habitats due to human-caused habitat destruction. Its genetic diversity is among the lowest of any ungulate population studied so far. Based on observed diversity of alleles and heterozygosity, simulations to estimate the impact of fragmentation indicated a continued loss in diversity. Management of huemul in the study area should at least maintain the current population size, increase the area protected to allow connection with other populations, reduce predation on fawns, and maintain current adult female survival. Future research should focus on the relationship of huemul with its natural predators and habitat. [Symboles non conformes]fr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Paulo Cortifr
dc.titleOrganisation sociale, dynamique de population, et conservation du cerf huemul (Hippocamelus bisulcus) dans la Patagonie du Chilifr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record