Show simple document record

dc.contributor.advisorThomas, Donaldfr
dc.contributor.advisorLambrechts, Marcelfr
dc.contributor.authorBourgault, Patricefr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:04:08Z
dc.date.available2014-05-16T16:04:08Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494485354fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5097
dc.description.abstractIdentifier les mécanismes qui influencent la variation phénotypique des événements du cycle annuel est un élément indispensable pour comprendre comment les individus parviennent (ou non) à maintenir le synchronisme avec les périodes optimales de réalisation de certains événements clés. La période de reproduction, de par son lien très étroit avec la valeur adaptative des individus, constitue probablement un des événements les plus importants du cycle annuel, et la variation dans le déclenchement de cette activité engendre souvent des différences interindividuelles et interpopulationnelles notables du succès reproducteur. Les mécanismes à l'origine de la variation phénotypique de l'époque de reproduction sont toutefois méconnus. Cette thèse vise donc à decrire l'ampleur de la variation de la période de reproduction chez une espèce modèle, la mésange bleue, dans un contexte de grande hétérogénéité environnementale (Corse et sud de la France), tout en tentant de mieux comprendre les mécanismes sous-jacents à cette variation et qui favorisent l'adaptation locale aux variations des conditions écologiques. Après avoir décrit le système d'étude et les particularités propres à chaque population (variation phénotypique de la date de ponte), j'ai tenté de comprendre comment les contraintes énergétiques et nutritionnelles à l'effort reproducteur pouvaient expliquer une partie de la variation observée entre les différentes populations. J'ai ensuite tenté d'identifier, et de quantifier l'importance, des différents signaux de l'environnement les plus susceptibles d'être intégrés par les oiseaux dans le contrôle fin de la reproduction. Pour finir, j'ai comparé la réponse des oiseaux face aux variations des conditions climatiques, permettant ainsi d'apprécier l'importance de la plasticité phénotypique du comportement de reproduction entre les différents sites d'étude. Les résultats de cette thèse suggèrent que les oiseaux ont la capacité d'intégrer les indices de l'environnement les plus pertinents, de manière à synchroniser adéquatement la période de reproduction avec les périodes les plus favorables permettant d'assurer le succès de cette activité. La phénologie de la végétation occupe ainsi une place prépondérante dans le contrôle fin de la reproduction, alors que la température ambiante jouerait un rôle complémentaire dans certains contextes. De façon générale, mes résultats suggèrent que la plasticité phénotypique, plutôt que la spécialisation locale, est le mécanisme le plus important à l'origine de la grande variation phénotypique de l'époque de reproduction observée en Corse. La flexibilité dans le comportement reproducteur serait par conséquent une adaptation à ce milieu très hétérogène dont les conditions écologiques sont hautement variables sur une très petite échelle géographique, assurant ainsi le succès de l'établissement des individus dans la plupart des environnements disponibles. Les conclusions de cette thèse viennent mettre à jour certaines divergences importantes dans les mécanismes de coordination de l'effort reproducteur entre certaines populations. La démonstration de l'existence de ces différences sur une petite échelle géographique permettra de mieux comprendre (et d'anticiper) la réponse phénologique des individus et des populations aux bouleversements environnementaux, notamment la fragmentation des habitats et les changements climatiques globaux, permettant ainsi de mieux évaluer les conséquences possibles de ces facteurs sur la persistance des populations.fr
dc.language.isofre||engfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Patrice Bourgaultfr
dc.titleVariation phénotypique de l'époque de reproduction chez la mésange bleue (Cyanistes caeruleus) en région méditérranéennefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.grantotherUniversite Montpellier IIfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record