Show simple document record

dc.contributor.advisorFrappier, Marcfr
dc.contributor.authorFraikin, Benoîtfr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:03:54Z
dc.date.available2014-05-16T16:03:54Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.isbn9780494190210fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5062
dc.description.abstractMalgré un nombre croissant de succès, les méthodes formelles en génie logiciel restent encore limitées à un nombre de secteurs restreints de l'informatique. Principalement utilisées pour des systèmes critiques, elles sont délaissées par le gros de l'industrie informatique qui voit en elles des méthodes complexes à mettre en oeuvre, demandant une grande expertise et apportant une sécurité et une qualité trop chèrement payées. C'est notamment le cas pour le domaine des systèmes d'information, où les méthodes formelles ne sont pas considérées comme étant rentables. Pourtant, par leur importance croissante au sein de nos sociétés, les systèmes d'information sont de plus en plus soumis à des impératifs majeurs de fiabilité. De plus en plus complexes et important, ces systèmes ont été largement étudiés et présentent, en fait, un profil parfait pour bénéficier des apports d'une méthode formelle. Il ne faut cependant pas faire fi des réticences des acteurs majeurs de cette industrie et leur fournir des outils adaptés à leur besoin. C'est dans cette optique qu'est né le projet APIS [26] et la méthode EB[indice supérieur 3] de Frappier et St-Denis [28] qui visent la construction d'une boîte à outils permettant l'utilisation d'une méthode de spécification formelle, afin d'améliorer la fiabilité des systèmes d'information, mais aussi de diminuer les coûts et l'effort de dveloppement et de maintenance de tels systèmes. Pour cela, la méthode recherchée se doit d'être le plus intuitive, mais aussi d'automatiser la plus grande partie de la construction du système. Pour cela, un interpréteur pour l'algèbre de processus de la méthode EB[indice supérieur 3] a été conçu afin de permettre la génération d'un système par interprétation de sa spécification. En automatisant le processus de construction du système, EB[indice supérieur 3] PAI, l'interpréteur de la méthode EB[indice supérieur 3], assure la validité du système par rapport à sa spécification, tout en supprimant les coûts liés aux phases intermédiaires. La présente thèse présente l'interpréteur EB[indice supérieur 3] PAI ainsi que l'ensemble des optimisations qui ont été apportées à l'interpréteur et à la méthode EB[indice supérieur 3] . En premier lieu, le système de règles a été modifié. Le nouveau système de règle utilise des environnements plutôt que des substitutions, traite de manière implicite les exécutions de transitions internes (les transitions [lambda]) et ajoute la gestion des spécifications non déterministes. Ainsi, tout en bénéficiant d'un algorithme simple pour une exécution des transitions; de nombreuses améliorations sont apportées, sans modification pour les créateurs de spécification. La deuxième série d'optimisation concernent plus spécifiquement les systèmes d'information. Il s'agit de gérer les associations entre entités qui sont souvent présentes en très grand nombre dans ces systèmes. Améliorant donc la performance du système, la [kappa]-optimisation permet d'atteindre l'objectif de concurrencer les systèmes écrits à la main en termes d'espace mémoire et de vitesse d'exécution des transitions. Chaque optimisation est validée par une preuve assurant que l'interprétation est bien correcte vis-à-vis de la spécification. Cet interpréteur est la pierre angulaire du projet APIS.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Benoît Fraikinfr
dc.titleInterprétation efficace d'expression de processus EB[indice supérieur 3]fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineInformatiquefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record