Show simple document record

dc.contributor.advisorBeaulieu, Carolefr
dc.contributor.authorJobin, Guyfr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:03:44Z
dc.date.available2014-05-16T16:03:44Z
dc.date.created2004fr
dc.date.issued2004fr
dc.identifier.isbn0612949397fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5034
dc.description.abstractDans notre laboratoire, une souche de streptomycète, Streptomyces melanosporofaciens EF-76, a été isolée et caractérisée phénotypiquement et génétiquement. Son efficacité en lutte biologique a été démontrée contre Phytophthora fragariae var. rubi et Streptomyces scabiei, les agents causaux respectifs de la pourriture racinaire du framboisier et de la gale commune de la pomme de terre. Le chitosane est un biopolymère dont les propriétés chimiques et physiques l'habilite à former des hydrogels en présence de polyanions. Il est aussi toxique envers plusieurs espèces bactériennes dépourvues de la capacité de synthétiser la chitosanase. Les oligomères de chitosane sont pour leur part reconnus comme des agents éliciteurs des mécanismes de défense des plantes. L'application conjointe de flocons de chitosane et de spores lyophilisées de la souche EF-76 sur des tubercules de semence est un traitement ayant prouvé son efficacité à réduire les symptômes de la gale commune de la pomme de terre chez les tubercules descendants. Toutefois, l'application de ce traitement à grande échelle pose quelques difficultés techniques qui compromettent son intégration dans les pratiques agricoles usuelles. En considération de l'absence démontrée de toxicité du chitosane envers la souche EF-76 et de la capacité du chitosane de former des billes d'hydrogel, la possibilité d'immobiliser des spores de la souche EF-76 dans des billes de chitosane méritait d'être vérifiée. Cette possibilité apparaissait comme une solution aux problèmes techniques empêchant l'application à grande échelle de l'usage conjoint du chitosane et des spores de la souche EF-76. Mes travaux de recherche visaient principalement à mettre au point un procédé d'immobilisation de spores de streptomycètes dans des billes de chitosane et à se servir de ces billes comme outil de lutte biologique contre la gale commune de la pomme de terre. Pour qu'elles puissent agir efficacement comme outil de lutte biologique, ces billes devaient se dégrader facilement dans le sol afin de libérer l'agent antagoniste. La formation d'un complexe macromoléculaire résultant de la réaction du chitosane avec le polyphosphate pouvait toutefois entraîner un encombrement stérique empêchant la chitosanase de réagir avec le chitosane.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Guy Jobinfr
dc.titleImmobilisation de spores de Streptomyces melanosporofaciens EF-76 dans des billes de chitosane application en lutte biologiquefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record