Show simple document record

dc.contributor.advisorPoirier, Mariofr
dc.contributor.advisorBourbonnais, Claudefr
dc.contributor.authorFrikach, Kamalfr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:03:37Z
dc.date.available2014-05-16T16:03:37Z
dc.date.created2001fr
dc.date.issued2001fr
dc.identifier.isbn061274826Xfr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/5015
dc.description.abstractDans ce travail je présente une étude de l'impédance de surface, ainsi que de l'atténuation et la variation de la vitesse ultrasonores dans les états normal et supraconducteur sur les composés organiques [kappa]-(ET)[indice inférieur 2]X(X = Cu(SCN)[indice inférieur 2],Cu[N(CN)[indice inférieur 2]]Br). À partir des mesures d'impédance de surface, les deux composantes [sigma][indice inférieur 1] et [sigma][indice inférieur 2] de la conductivité complexe sont extraites en utilisant le modèle de Drude. Ces mesures montrent que la symétrie du paramètre d'ordre dans ces composés est différente de celle du cas BCS. Afin de comprendre le profil de [sigma][indice inférieur 1](T) nous avons étudié les fluctuations supraconductrices à partir de la paraconductivité sigma]'(T). Cette étude est rendue possible grâce à la structure quasi-2D des composés [kappa]-(ET)[indice inférieur 2]X dans lesquelles les fluctuations supraconductrices sont fortes. Ces dernières sont observées sur deux décades de températures dans le Cu(SCN)[indice inférieur 2] . L'application du modèle de Aslamazov-Larkin 2D et 3D montre la possibilité du passage du régime 2D à haute température au régime 3D au voisinage de Tc. En se basant sur ce résultat, nous avons calculé la paraconductivité en utilisant une approche à l'ordre d'une boucle à partir du modèle de Lawrence-Doniach. En tenant compte de la correction par la self énergie dans la limite dynamique (17 GHz), l'ajustement de la paraconductivité calculée est en bon accord avec les données expérimentales. Le couplage interplan obtenu est compatible avec le caractère quasi-2D des composés organiques. Le temps de relaxation des quasi-particules dans l'état supraconducteur est ensuite extrait pour la première fois dans ces composés dont le comportement en fonction de la température est compatible avec la présence des noeuds dans le gap. Dans l'état normal, la variation de la vitesse ultrasonore présente un comportement anormal caractérisé par un fort ramollissement à T = 38 K et 50 K dans [kappa]-(ET)[indice inférieur 2]Cu(SCN)[indice inférieur 2] et [kappa]-(ET)[indice inférieur 2] Cu[N(CN)[indice inférieur 2]Br respectivement dont l'amplitude est indépendante du champ magnétique jusqu'à H = H[indices inférieurs c2] . Cette anomalie semble exister seulement dans les modes qui sondent le couplage interplan. Ce comportement est attribué au couplage entre les fluctuations antiferromagnétiques et les phonons acoustiques.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Kamal Frikachfr
dc.titleÉtude hyperfréquence et ultrasonore des supraconducteurs organiques [kappa]-(ET)[indice inférieur 2]X(X=Cu(SCN)[indice inférieur 2],Cu[N(CN)[indice inférieur 2]]Br)fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePhysiquefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record