Show simple document record

dc.contributor.advisorFesta-Bianchet, Marcofr
dc.contributor.authorCôté, Steeve Dfr
dc.date.accessioned2014-05-16T16:03:27Z
dc.date.available2014-05-16T16:03:27Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612569950fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4985
dc.description.abstractLe but principal de ce projet de recherche était d'étudier comment la dominance et les caractéristiques maternelles affectaient l'organisation sociale et les stratégies de reproduction individuelles chez un ongulé, la chèvre de montagne (Oreamnos americanus). Le suivi à long terme des comportements agressifs et de la reproduction de chèvres marquées a permis de tester des hypothèses mettant en relation les caractéristiques maternelles et la valeur sélective individuelle. L'analyse de près de 2800 interactions agressives a montré que les femelles établissaient une hiérarchie de dominance fortement linéaire qui demeurait stable au cours des années. Dans la population de Caw Ridge, l'âge de la femelle était le principal déterminant du rang social. Ces résultats suggèrent que les relations de dominance pour chaque dyade étaient établies tôt dans la vie, lorsque des différences importantes en faille corporelle entre les juvéniles et les adultes étaient encore évidentes. Un objectif important de ce projet de recherche était de déterminer les effets de la dominance sociale sur le succès reproducteur individuel des femelles. La probabilité de produire un chevreau augmentait avec l'âge de la femelle et son rang social. Les femelles qui étaient les plus dominantes pour leur âge avaient un meilleur succès reproducteur, particulièrement les jeunes femelles de 3 à 5 ans. L'âge et le rang social des femelles n'affectaient pas la survie des jeunes jusqu'au sevrage ou jusqu'à l'âge d'un an. Les conditions environnementales durant l'année de naissance peuvent aussi influencer la croissance et la survie des jeunes. La masse des chevreaux était positivement corrélée avec la qualité de la végétation au début de la période de lactation. Enfin, la dernière partie de ce travail a permis de déterminer si la qualité phénotypique d'un individu pouvait être révélée par la croissance et la symétrie au niveau de la taille des cornes, un caractère morphologique impliqué dans les comportements agressifs. Approximativement 93% de la croissance totale des cornes était complétée à l'âge de trois ans, indiquant qu'il n'y aurait pas de pression de sélection directionnelle pour des cornes plus longues après cet âge."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Steeve D. Côtéfr
dc.titleDominance sociale et traits d'histoire de vie chez les femelles de la chèvre de montagnefr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record