Show simple document record

dc.contributor.advisorBélisle, Marcfr
dc.contributor.authorCharette, Yanickfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:51Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:51Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.isbn9780494837382fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4940
dc.description.abstractLe traplining est une stratégie de quête alimentaire permettant aux animaux d'exploiter des points de ressources renouvelables dans le temps et distribués de façon inégale dans l'environnement et ce, dans un ordre fixe et répété de façon prévisible. Un exemple bien connu de ressources qui aurait avantage à être exploité par traplining est le nectar présent dans les fleurs. On distingue deux composantes principales au traplining . La première est temporelle du fait que l'animal doit exploiter la fleur du moment que la quantité de nectar générée est suffisante pour au moins combler les pertes énergétiques engendrées par les déplacements, mais sans trop de délais afin de minimiser les pertes occasionnées par les compétiteurs. La deuxième composante est spatiale. L'animal doit exploiter les parcelles de nourriture dans un ordre fixe, répété et prévisible. À ce jour, ce comportement fut généralement décrit de façon plutôt anecdotique en nature ou observé et étudié de façon plus formelle en captivité. De plus, la composante spatiale fut très souvent, sauf pour quelques exceptions, négligée. Cette négligence s'explique d'une part, parce que les nectarivores sont généralement très petits et d'autre part, parce qu'ils se déplacent très rapidement sur de grandes distances, ce qui rend le suivi de leurs déplacements difficiles. Dans cette étude, je développe un indice permettant de quantifier ce comportement au niveau spatial et modélise cet indice en fonction de variables écologiques afin de mieux comprendre les motivations d'un individu à adopter cette stratégie d'exploitation des ressources, et ce, en utilisant comme modèle d'étude le Colibri à gorge rubis Archilochus colubris et une technique innovatrice de suivi des déplacements de ces petits oiseaux. Mes résultats montrent qu'il existe une grande variabilité entre les individus, de même qu'entre les jours pour un individu donné, au niveau de la conformité des patrons de déplacements entre les sources de nectar et les patrons attendus si les individus adoptaient le traplining . De plus, mes résultats montrent que la structure du paysage, le niveau de concentration spatiale de l'individu, l'ampleur de ses déplacements et le nombre de sources de nectar fréquentées affectent tous le niveau de conformité de la quête alimentaire avec le traplining . Finalement, mon travail souligne l'importance de considérer simultanément les composantes spatiale et temporelle du traplining avant de conclure qu'une espèce ou un individu opte pour une telle stratégie de quête alimentaire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Yanick Charettefr
dc.titleInfluence de la structure du paysage sur les mouvements et les stratégies de quête alimentaire du colibri à gorge rubis (Archilochus colubris)fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record