Show simple document record

dc.contributor.advisorGaudreau, Luc R.fr
dc.contributor.advisorSteimle, Viktorfr
dc.contributor.advisorLeblanc, Benoîtfr
dc.contributor.authorEthier, Sylvainfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:30Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:30Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4842
dc.description.abstractLe complexe majeur d'histocompatibilité est une région du génome codant pour plusieurs molécules impliquées dans la réponse immune. Celle-ci est séparée en trois régions regroupant les gènes de la classe I, de la classe II et de la classe III (CMHI, CMHII et CMHIII respectivement). Ce travail portera une attention particulière aux gènes de la classe II, et plus particulièrement au gène HLA-DRA. Ce dernier code pour des glycoprotéines hétérodimériques dont le rôle, dans la réponse immune, est de présenter des peptides antigéniques aux récepteurs T des lymphocytes CD4+. Beaucoup d'études se sont intéressées à la régulation transcriptionnelle de HLA-DRA. Ceci dit, si les facteurs impliqués dans la régulation du gène HLA-DRA sont bien connus, il en est autrement pour le contexte chromatinien régulant son expression. Qui plus est, le locus HLADRA comprend un élément de régulation distal encore peu caractérisé. Sachant que la chromatine joue un rôle important dans la régulation de l'expression de plusieurs gènes, l'étude présente cherche à comprendre comment la dynamique de la chromatine influence la transcription de HLA-DRA, tant au promoteur proximal qu'à l'élément distal. Nous avons entrepris une caractérisation de ces éléments, et les travaux présentés dans ce mémoire ont permis des avancées dans la compréhension du contexte chromatinien, d'abord en établissant une carte nucléosomale de ces éléments dans les lignées cellulaires Raji, Rj2.2.5, SJO et SJO-RFX5. Dans ce contexte, les résultats obtenus démontrent que la formation de l' enhanceosome est nécessaire et suffisante pour l'établissement d'une région déplétée en nucléosomes. Par la technique d'immunoprécipitation de la chromatine nous avons étudié différents facteurs liant les régions susceptibles de jouer un rôle clé dans la régulation de HLA-DRA. En ce sens, nous avons également caractérisé l'occupation, en termes de facteurs de transcription, non seulement au promoteur proximal, mais également à l'élément distal dans les lignées cellulaires Raji, Rj225, SJO et MCF-7. Nous avons démontré que l'élément de régulation distal du gène HLA-DRA est lié par la machinerie transcriptionnelle en absence de la formation de l' enhanceosome. Par ailleurs, nous avons observé des transcrits extragéniques provenant de cet élément distal dans une lignée déficiente en RFX5, un élément essentiel à la formation de l'enhanceosome. Les expérimentations réalisées dans le cadre de ces travaux de maîtrise ont permis une meilleure compréhension de la régulation de l'expression du gène HLA-DRA.fr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Sylvain Ethierfr
dc.titleRôle de la structure de la chromatine dans la régulation de HLA-DRA, membre de la famille des gènes du complexe majeur d'histocompatibilité de classe IIfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record