Show simple document record

dc.contributor.advisorTaillefer, Louisfr
dc.contributor.authorCyr-Choinière, Olivierfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:30Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:30Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4841
dc.description.abstractCe mémoire présente des mesures expérimentales des propriétés de transport, notamment la résistivité, l'effet Hall, le pouvoir thermoélectrique et l'effet Nernst des cuprates La1.6-x Nd0.4 Sr x CuO4 (Nd-LSCO) et La1.8- x Eu0.2 Srx CuO4 (Eu-LSCO) à divers dopages (x = 0.08 à 0.24). Ces mesures révèlent des comportements non-liquide de Fermi (NLF) ainsi que la présence d'un point critique quantique (PCQ) dans Nd-LSCO à un dopage p = 0.235 « 0.005. Des remontées et anomalies dans ces propriétés de transport montrent des preuves marquantes d'une diminution du nombre de porteurs de charge n avec la chute de la température, résultant d'une reconstruction de la surface de Fermi (RSF). L'apparition de ces remontées et anomalies dans Nd/Eu-LSCO coïncide avec l'apparition d'un ordre de stripe (rayures): modulation à longue portée dans l'espace de la charge et/ou du spin. La présence d'un tel ordre est suffisant pour briser la symétrie de translation du système et est ainsi une cause possible de la RSF. La détermination de la température caractéristique de l'effet Nernst Tv , corrélée avec la température pseudogap T *, pour l'ensemble de ces matériaux en plus de La2-x Sr x CuO4 (LSCO) permet de construire un diagramme de phase générique pour LSCO montrant la frontière T *, grande à bas dopage, diminuer à mesure que le dopage augmente, et tomber à zéro au PQC. La phase pseudogap est alors attribuée à cet ordre de stripe, fluctuant entre T * et sa température de détection Tao, et se stabilisant à longue portée sous celle-ci, créant un bris de symétrie de translation engendrant une RSF. Observé sous forme de fluctuations à courte portée, cet ordre n'a pas été détecté de façon statique à longue portée dans YBa 2 Cu 3 O7-? (YBCO), toutefois, des évidences expérimentales dans le transport suggèrent un mécanisme commun à Nd/Eu-LSCO et YBCO.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Olivier Cyr-Choinièrefr
dc.titleTransport magnéto-thermique dans les cuprates de la famille La[indices inférieurs 2-x]Sr[indice inférieur x]CuO[indice inférieur 4]fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiquefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record