Show simple document record

dc.contributor.advisorBlouin, Richardfr
dc.contributor.authorLachance, Gabrielfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:27Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:27Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494531747fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4823
dc.description.abstractCe projet de maîtrise s'inscrit dans un effort de recherche visant à caractériser le rôle de la protéine dual leucine zipper-bearing kinase (DLK) dans la peau. Plusieurs données ont été générées par les travaux combinés de notre laboratoire avec le laboratoire d'organogénèse expérimentale (LOEX). Lorsque surexprimée dans des cellules en culture, DLK induit la différenciation spontanée des cellules de l'épiderme, les kératinocytes. Dans ces conditions, DLK active une protéine centrale dans la différenciation des kératinocytes; la transglutaminase de type 1 (TGM1). Récemment, l'étude de l'épiderme des souris knockouts pour le gène DLK a montré l'importance de cette kinase dans la formation de la couche cornée de la peau murine. Nous avons utilisé l'approche de l'ARN à interférence afin d'étudier spécifiquement la fonction de DLK dans la différenciation des kératinocytes normaux en culture. L'approche développée sur ce modèle a été transposée sur un modèle de peaux reconstruites in vitro . La mise au point de la technique des ARN interférents ciblant l'ARNm de DLK dans les kératinocytes a été faite à partir d'une lignée de carcinome spinocellulaire cutané. La diminution de l'expression de DLK par des ARN interférents dans ce modèle induit la fragmentation de l'ADN et l'arrêt du cycle cellulaire. L'apoptose est observée par le clivage du substrat des caspases, la protéine poly-ADP-ribose polymerase (PARP), spécifiquement lorsque DLK est déplétée dans les cellules cancéreuses. La mort cellulaire est corrélée avec la diminution des protéines Hsp70 et RelA, deux facteurs reconnus pour leur rôle positif sur la survie dans les kératinocytes. La surexpression de deux mutants sans activité kinase de DLK a corroboré les résultats obtenus avec le knockdown de DLK et suggère que l'activité de DLK protège les cellules de l'apoptose. Dans ces kératinocytes transformés, DLK a un rôle pro-survie qui n'est pas observé dans des kératinocytes normaux ou dans des fibroblastes normaux provenant du derme. La diminution de l'expression de DLK par l'ARN à interférence dans les kératinocytes normaux humains (NHK) a confirmé son rôle important dans la différenciation. Les NHK déplétés de DLK on une morphologie ressemblant aux kératinocytes non-différenciés. Les NHK qui expriment un shRNA ciblant la forme humaine de DLK, contrairement aux NHK infectées par le vecteur vide ou un shRNA contre la forme murine de DLK, ont très peu de jonctions adhérentes de type desmosome. Cela se traduit par un détachement plus rapide du feuillet de kératinocytes déplétées de DLK lorsque traitées à la trypsine comparativement aux cellules contrôles. La surexpression de DLK induit d'environ 50 % l'activité transglutaminase et à l'inverse, par l'approche de l'ARN à interférence, la déplétion de DLK fait diminuer de 30 % l'activité transglutaminase dans les NHK différenciées. Aussi, la diminution de l'expression de DLK induit la fragmentation de l'ADN des NHK comme le faisait la surexpression de DLK. Au niveau moléculaire, les shRNA ciblant la forme humaine de DLK n'induisent pas le clivage de la PARP, n'affectent pas la protéine pro-survie Akt1 et n'ont pas non plus d'effet significatif sur la phosphorylation des MAPK. Cependant, la sous-unité RelA du facteur de transcription est moins exprimée dans les NHK très différenciés lorsque DLK est déplétée. Globalement, ces résultats suggèrent que DLK est importante pour la différenciation des kératinocytes en favorisant la formation des jonctions adhérentes de type desmosome et en activant la TGM1 qui polymérise certaines protéines desomosomales. Certains résultats indiquent que DLK pourrait aussi réguler une partie de la cascade de NF-?B, une voie de signalisation importante pour la transition entre l'arrêt de croissance et la différenciation dans les kératinocytes. Finalement, l'infection des épidermes reconstruits in vitro avec des shRNA dirigés contre DLK a confirmé l'importance de la protéine dans l'adhérence des cellules de l'épiderme et dans la formation de la couche cornée. En effet dans ce modèle, le knockdown de DLK amène un détachement du feuillet de cellules différenciées de la couche non différenciée. Lorsque les cellules de l'épiderme sont infectées par deux shRNA différents ciblant la forme humaine de DLK, il n'y pas de couche cornée formée, tandis que les cellules infectées par un vecteur vide ou un shRNA ciblant la forme murine de DLK produisent une couche cornée normale. Tous ces résultats supportent le rôle prépondérant de DLK dans l'épiderme.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Gabriel Lachancefr
dc.titleImplication de la MAPK kinase kinase DLK dans la différenciation des kératinocytesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record