Show simple document record

dc.contributor.advisorGarant, Danyfr
dc.contributor.authorPorlier, Mélodyfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:24Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:24Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494495681fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4803
dc.description.abstractLa diversité génétique est un élément essentiel au maintien et à l'adaptation des populations en milieu naturel. Or, l'expansion actuelle de la population humaine et de ses activités entraîne de nombreux changements globaux susceptibles d'affecter les populations naturelles. Les perturbations de l'habitat peuvent notamment être responsables d'une réduction de la diversité génétique au sein des populations et des individus, diminuant le potentiel adaptatif et augmentant les risques d'extinction des populations. Dans ce contexte, il est crucial de comprendre l'influence des variables écologiques sur la variabilité génétique des populations en milieu naturel. L'objectif de ma maîtrise est de déterminer, à l'aide d'une approche de génétique du paysage, la structure de population et l'effet de la qualité de l'habitat sur la diversité génétique de l'Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor), le long d'un gradient d'intensification agricole au sud du Québec. J'ai déterminé la présence d'une seule population au sein de l'aire d'étude ainsi qu'une légère association positive entre l'apparentement des individus et la distance géographique, suggérant un méchanisme [i.e. mécanisme] d'évitement de la consanguinité. Ensuite, j'ai montré que, dans notre système d'étude, la diversité génétique individuelle de l'Hirondelle bicolore est négativement reliée à la qualité de l'habitat. Ce résultat contre-intuitif s'explique probablement par la configuration du paysage dans cette région: suite à la migration, l'Hirondelle bicolore entre dans notre système d'étude via le fleuve Saint-Laurent, près duquel se trouvent les habitats de qualité inférieure; les premiers habitats disponibles rencontrés sont donc de moins bonne qualité. Or, les individus génétiquement plus diversifiés arrivent plus tôt dans le système d'étude et s'établissent dans les premiers habitats disponibles, générant cette relation négative entre qualité génétique individuelle et qualité de l'habitat. Cette étude souligne l'importance des paramètres liés à la qualité de l'habitat et au comportement sur la diversité génétique en milieu naturel, en plus de constituer l'une des premières quantifications de l'effet de facteurs écologiques sur les niveaux et la distribution de la diversité génétique mesurée au niveau individuel.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélody Porlierfr
dc.titleStructure de population et diversité génétique de l'hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor) le long d'un gradient de qualité d'habitatfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record