Show simple document record

dc.contributor.advisorBeaulieu, Carolefr
dc.contributor.authorKashama Batabela, Johnnyfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:21Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:21Z
dc.date.created2007fr
dc.date.issued2007fr
dc.identifier.isbn9780494495155fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4785
dc.description.abstractLa fabrication du papier fait appel à l'utilisation d'une grande quantité d'eau ainsi que des matières organiques (cellulose, hémicellulose, résine de bois et amidon), ces dernières favorisent la formation des biofilms microbien qui contaminent les machines et conduisent à des multitudes de problèmes que connaissent les industries papetières dans le monde entier et au Canada en particulier. Des systèmes de contrôle sont mis sur place dans les usines pour suivre l'évolution des contaminations sur les structures à des points jugés critiques. Dans le but de caractériser les microorganismes contaminant une usine papetière canadienne mais aussi d'avoir une idée sur la dynamique des populations microbiennes contaminant les machines des pâte et papier, des échantillons de l'eau de caisses d'arrivée provenant de deux machines ont été prélevés hebdomadairement sur une période de 24 mois afin de déterminer la dynamique des communautés microbiennes entre elles, en fonction du temps et de l'espace, en utilisant le système Biolog. Les résultats de la caractérisation montrent que les genres Bacillus, Pseudomonas, Pseudoxanthomonas, sont prédominants dans l'ensemble des échantillons. En ce qui concerne la dynamique des communautés microbiennes, l'étude n'a révélé aucun changement significatif entre les communautés microbiennes des deux machines pendant les deux années d'investigation à part au mois de Juillet 2003 où les communautés bactériennes ont montré une nette différence. Selon le profil d'utilisation des sources de carbones de la plaque Biolog par les communautés bactériennes isolées des échantillons, notre étude a montré que seulement dix huit sources de carbone ont pu être utilisées sur les trente et une que compte la plaque Biolog. Quatre groupes de bactéries présentant une activité métabolique différente variant de faible à forte ont été identifiés. Certaines sources de carbone sont plus utilisées que d'autres et la seule source de carbone qui n'a pas été utilisée par les communautés bactériennes des deux machines durant toute l'étude est l'acide 2-hydroxybenzoïque.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Johnny Kashama Batabelafr
dc.titleCaractérisation physiologique des populations bactériennes contaminant les machines des pâtes et papierfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record