Show simple document record

dc.contributor.advisorSteimle, Viktorfr
dc.contributor.advisorAmrani, Abdelazizfr
dc.contributor.authorTessier, Jean-Françoisfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:14Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:14Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494430248fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4762
dc.description.abstractLes lymphocytes T sont essentiels aux fonctions du système immunitaire. Deux classes effectrices distinctes, les cellules T CD4 auxiliaires et les cellules T CD8 cytotoxiques, se développent dans le thymus. Les mécanismes de maturation des lymphocytes T dans cet organe se déroulent de façon très ordonnée et sont strictement régulés pour assurer l'homéostasie du système immunitaire. Dans le but de découvrir de nouvelles molécules impliquées dans ces processus de maturation, le groupe du Dr Steimie a effectué une étude transcriptomique sur des thymocytes de souris C57/BL6 en développement soit du stade DP immature au stade SP mature. Avec une approche de micropuces à ADN, plusieurs gènes ont été identifiés comme étant fortement modulés au cours des différentes étapes de maturation. Nous nous sommes intéressés à un transcrit nommé scotin qui est fortement modulé dans les cellules post-DP et qui a été associé à la sélection négative via nos analyses. L'expression de cette protéine dans le thymus est observée surtout chez les cellules semi-matures de type R3/R4 de la médulla. Le gène scotin possède 3 promoteurs internes qui permettent l'expression de 2 isoformes dans le thymus. Ceux-ci ont des fonctions différentes dans l'apoptose chez les cellules HeLa et leur localisation sub-cellulaire l'est aussi. L'expression de scotin1 et de scotin4 augmente avec la maturation des thymocytes, mais c'est scotin4 qu'on retrouve en majorité à toutes les étapes du développement. Des DP qu'on induit chimiquement avec un signal mimant celui fourni par le TCR lors de la sélection négative ne montrent pas d'augmentation de la synthèse de scotin . Cependant, des lignées de thymomes ayant des réponses pro- et anti-apoptotiques face à ce même stimulus montrent une expression préférentielle de scotin1 et scotin4 respectivement. Si on inhibe la production des transcrits communs de scotin via shRNA chez ces lignées de thymomes, on inverse leur réponse face à la stimulation au PMA/Ionomycin et le ratio scotin1/scotin4 est aussi inversé comparativement aux cellules mères. Ce dernier serait important pour le contrôle de la réponse apoptotique des thymomes. Nous croyons que les deux isoformes de scotin sont impliquées dans le développement thymique et ce, de façon indépendante l'une de l'autre.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jean-françois Tessierfr
dc.titleAnalyse de l'implication de génie scotin dans le développement thymiquefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record