Show simple document record

dc.contributor.advisorGiroux, Sylvainfr
dc.contributor.authorBergevin, Lucfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:36:03Z
dc.date.available2014-05-16T15:36:03Z
dc.date.created2007fr
dc.date.issued2007fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4716
dc.description.abstractL'informatique diffuse est une forme d'informatique qui utilise l'omniprésence de puces dissimulées dans l'environnement -- environnement immobilier, vêtements ou gadgets électroniques -- et d'applications issues de l'intelligence artificielle. Cette technique permettra à long terme de créer des habitats intelligents qui apporteront un support aux personnes en perte d'autonomie. Cependant, de nombreux problèmes doivent encore être réglés avant de pouvoir mettre en marche l'informatique diffuse. Un type de problèmes particuliers concerne les problèmes liés au réseautage. Selon les pincipaux auteurs de ce domaine [Preu[bêta] et Cap, 1999] [Weiser, 1991] [Kindberg et Fox, 2002] [Edwards et Grinter, 2001], les problèmes liés au réseautage dont il faut tenir compte peuvent être résumés comme suit: (1) l'hétérogénéité des technologies et des protocoles; (2) l'instabilité des réseaux; (3) la spontanéité des connexions; (4) l'interopérabilité; (5) le contrôle de l'accès et la sécurité des connexions; et (6) la localisation physique des appareils et des personnes. L'objectif original de l'informatique diffuse telle que pensée par Mark Weiser, son inventeur [Weiser, 1991], était de relier tous les appareils porteurs de puces en un seul système. Cependant, selon Kindberg et Fox [Kindberg et Fox; 2002], la conséquence directe de tous les problèmes issus de l'informatique diffuse est qu'il n'existera pas un seul système d'informatique diffuse où tous les appareils pourront se connecter, mais plutôt une multitude de petits systèmes où un appareil pourra difficilement se connecter à un équipement ne partageant pas sa propre architecture. Ceci est dû principalement à la très forte hétérogénéité des réseaux et des appareils. Dans ce contexte, nous proposons, premièrement, l'architecture d'un middleware qui règle certains problèmes liés au réseautage en informatique diffuse et qui, espère-t-on, jette les bases pour un développement subséquent visant à résoudre la majorité de ces problèmes. Deuxièmement, nous étudions la possibilité d'employer le protocole Bluetooth dans les habitats intelligents car ce protocole semble, à première vue, bien adapté à ce genre de situation. Plus spécifiquement, l'architecture proposée a pour but d'effectuer les transmissions de messages dans un environnement hétérogène, changeant, dont les connexions sont spontanées et dont l'intelligence des agents qui la composent est répartie. Le middleware offre aux agents de communiquer d'une façon standard, peu importe que ces agents soient situés dans un système réparti hétérogène, dans plusieurs processus d'un même apppareil, dans plusieurs fils d'exécution d'un même processus ou à l'intérieur d'un même fil d'exécution.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Luc Bergevinfr
dc.titleMiddleware pour les transmissions de messages dans les sytèmes et réseaux hétérogènesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineInformatiquefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record