Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorDeschênes, Elainefr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:35:33Z
dc.date.available2014-05-16T15:35:33Z
dc.date.created2004fr
dc.date.issued2004fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4640
dc.description.abstractStaphylococcus aureus est une bactérie qui possède un potentiel virulent très élevé. Elle cause plusieurs types d’infections telle que des septicémies, des endocardites, et des mammites. La mammite bovine à Staphylococcus aureus est une infection très affligeante pour les animaux et les producteurs laitiers touchés. Ses nombreux facteurs de virulence permettent à la bactérie d’infecter les glandes mammaires des animaux en lactation. Il n’existe toujours pas de vaccins efficaces pour combattre ou prévenir les infections à Staphylococcus aureus. Il est donc primordial de trouver de nouvelles approches de vaccination. La vaccination à l’ADN apporte un nouvel espoir de vaccination bénéfique pour le combat de ces infections. Ce projet avait pour objectif de tester, dans un modèle murin, l’efficacité de certains antigènes à induire chez la souris une réponse immunitaire efficace et protectrice contre Staphylococcus aureus. Nous avons choisi des antigènes impliqués dans la virulence de la bactérie en supposant que ces derniers nous permettent d’avoir un vaccin génique efficace contre Staphylococcus aureus. Nous avons donc construit des plasmides pour les vaccins contenant nos gènes d’intérêt soit la séquence codant pour la Sortase et le peptide auto-inducteur, deux protéines impliquées dans la virulence de la bactérie. Deux autres antigènes ont été inclus dans nos expérimentations. Ces antigènes sont le « dumping factor A » (Clfa) et la « fibronectin-binding-protein A », deux adhésines liant le fibrinogène et la fibronectine respectivement. Nous avons pu obtenir une réponse humorale significative contre les antigènes Clfa, la Sortase et le peptide autoinducteur et une réponse cellulaire significative contre l’antigène Clfa. Un effet de protection statistiquement significatif contre une infection expérimentale avec un vaccin contenant quatre plasmides codant pour chacun des antigènes mentionnés plus haut a également été observé. Ces résultats suggèrent de poursuivre les recherches avec ces antigènes.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Elaine Deschênesfr
dc.titleVaccination à l'ADN contre Staphylococcus Aureusfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record