Show simple document record

dc.contributor.advisorBeaudoin, Nathaliefr
dc.contributor.authorBrochu, Vivianefr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:35:32Z
dc.date.available2014-05-16T15:35:32Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4636
dc.description.abstractLa thaxtomine A (TA) est la principale toxine produite par Streptomyces scabiei, une bactérie responsable de la gale commune de la pomme de terre. La TA est essentielle au pouvoir pathogène de S. scabiei. Au début du projet, la majorité des connaissances relatives à la TA concernait son implication dans le pouvoir pathogène de la bactérie. Les objectifs de notre projet de recherche étaient de caractériser les effets de la TA sur les végétaux et de mieux comprendre son mécanisme d’action. Les effets de la TA ont été caractérisés sur les plantes d’Arabidopsis thaliana, les cellules en suspension de peuplier H11-11 et les cellules en suspension d'A. thaliana. La TA cause des changements de morphologie cellulaire et une hypertrophie des cellules physiologiquement actives. Elle entraîne la mort des cellules en suspension de façon dose dépendante. Des analyses de parois traitées à la TA ont permis de montrer qu’elle cause l’inhibition de la synthèse de cellulose. Des cellules H11-11 tolérantes à la TA ont été élaborées dans le laboratoire. Ces cellules survivent et se divisent en présence de concentrations normalement mortelles de TA. Les analyses de la composition de la paroi chez les cellules tolérantes indiquent que celle-ci est enrichie en pectines et réduite en cellulose cristalline. La perte du réseau cellulosique est donc compensée par une augmentation du réseau pectique. Des cellules permanentes à la TA, c’est-à-dire des cellules rendues tolérantes et cultivées en absence de toxine durant au moins 18 mois, ont une paroi semblable à celle des cellules tolérantes. Même en absence de TA, les cellules permanentes ne montrent pas une synthèse normale de la cellulose. Aussi, ces cellules ont une résistance augmentée au dichlobénile et à l’isoxabène, deux inhibiteurs de synthèse de cellulose. Les effets d’une hormone favorisant l’expansion cellulaire, l’auxine, ont été testés sur des cellules traitées à la TA, au dichlobénile et à l’isoxabène. La survie des cellules pré-traitées aux auxines est augmentée pour les trois inhibiteurs de cellulose. Un crible de mutants d'A. thaliana résistants à la TA a aussi eu lieu. Plusieurs mutants ont été sélectionnés et le mutant 9F semble particulièrement intéressant. Sur un milieu contenant de la TA, la croissance de ses racines est très peu affectée par rapport à une plante sauvage. La caractérisation de ce mutant devrait permettre de mieux comprendre le mode d’action de la TA. Étant donné son rôle confirmé comme inhibiteur de synthèse de la cellulose, la TA s’avère un outil fort utile pour comprendre les effets de cette inhibition chez les végétaux.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Viviane Brochufr
dc.titleCaractérisation des effets de la thaxtomine A chez les plantesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record