Show simple document record

dc.contributor.advisorBeaulieu, Carolefr
dc.contributor.authorPrévost, Karinefr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:35:29Z
dc.date.available2014-05-16T15:35:29Z
dc.date.created2004fr
dc.date.issued2004fr
dc.identifier.isbn0494002980fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4627
dc.description.abstractAu laboratoire, des essais de lutte biologique ont été effectués avec le chitosane et avec la souche EF-76 de Streptomyces melanosporofaciens , un actinomycète producteur de geldanamycine. Le chitosane est connu pour être un éliciteur des mécanismes de défense des plantes et pour favoriser les populations de microorganismes possédant une activité chitosanolytique au niveau du sol. La question à laquelle ce projet a voulu répondre est la suivante: est-ce que l'ajout de biomasse de la souche EF-76 de Streptomyces melanosporofaciens et de chitosane pour contrôler la gale commune de la pomme de terre change de façon significative la microflore indigène du sol et des tubercules? Pour y répondre, l'étude des communautés bactériennes du sol et des tubercules de pomme de terre a été effectuée suite à l'application de différents traitements de lutte biologique. De plus, l'étude des actinomycètes résistants à la geldanamycine (ARG) et la détermination du contenu du sol en chitosane a été effectuée.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Karine Prévostfr
dc.titleÉtude des communautés bactériennes du sol et des tubercules de pomme de terre suite à l'ajout d'agents de lutte biologique contre la gale commune de la pomme de terrefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record