Show simple document record

dc.contributor.advisorBandrauk, André D.fr
dc.contributor.authorRicher, Dominicfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:27:36Z
dc.date.available2014-05-16T15:27:36Z
dc.date.created2003fr
dc.date.issued2003fr
dc.identifier.isbn0612948994fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4606
dc.description.abstractLe présent ouvrage se veut une étude théorique approfondie et rigoureuse du phénomène de dissociation au-dessus du seuil critique en champ laser intense et ultra-court. Plus spécifiquement, d'analyser et de prédire quantitativement l'occurence des transitions nonadiabatiques, intervenant lors de ce processus, pour le cas d'un ion moléculaire diatomique homonucléaire. Pour ce faire, le projet consista en premier lieu à généraliser une théorie semi-classique unidimensionnelle, établie par Thachuck et al., où le comportement des noyaux est considéré comme classique. Un argument principal de cette théorie étant que la vitesse des noyaux n'affecte guère la probabilité de transition non-adiabatique, notre objectif premier fut de vérifier ceci en dérivant une formule analytique permettant de calculer la probabilité de transition non-adiabatique, en fonction des divers paramètres du système, tout en considérant la vitesse des noyaux. Finalement, une comparaison des deux approches à l'étude du problème a été effectuée reflétant les forces et inévitablement les faiblesses d'un formalisme semi-classique".--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Dominic Richerfr
dc.titleTransitions non-adiabatiques et dynamique de dissociation au-dessus du seuil critique en champ laser intense et ultra-court analyse semi-classique vs Calcul numérique exactfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineChimiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record