Show simple document record

dc.contributor.advisorFesta-Bianchet, Marcofr
dc.contributor.authorMcKenzie, Nancy Kaefr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:27:35Z
dc.date.available2014-05-16T15:27:35Z
dc.date.created2003fr
dc.date.issued2003fr
dc.identifier.isbn0612948749fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4601
dc.description.abstractLes facteurs influençant les stratégies des espèces longévives comptent parmi les plus importantes composantes de l'écologie des populations mais sont pourtant peu comprises. Les variations de la performance reproductive des jeunes femelles affectent à la fois la forme physique des individus, par le compromis de la reproduction avec le succès reproductif subséquent, et les dynamiques de la population en déterminant le nombre de cohortes de femelles dans une population qui produira des recrus. La reproduction chez les jeunes femelles des mouflons d'Amériques ( Ovis canadensis) est influencée par un système complexe de compromis. Les jeunes brebis doivent allouer une quantité limitée de ressource pour la croissance, le maintien et la reproduction de façon à maximiser leur forme physique individuelle et celui de leur progéniture. Lorsque les brebis sont encore très jeunes et en période de croissance, ou lorsque les ressources sont rares, il est probable qu'elles allouent une plus grande part de ressources au maintien plutôt qu'à la reproduction, et ce, de façon à accroître leur chance de survie. Par contre, une opportunité de reproduction manquée risque de réduire fortement le succès reproducteur au cours de la vie («lifetime reproductive success») de l'animal et, de ce fait, sa valeur adaptative («fitness»). La sélection naturelle devrait favoriser une stratégie de reproduction conservative chez les jeunes brebis laquelle serait flexible selon la probabilité individuelle de succès reproductif en un temps donné et le coût potentiel que la reproduction aura sur la survie et le succès de reproduction futur. Cette stratégie devrait être particulièrement conservative en périodes de rareté des ressources. Mes recherches avaient pour objectif d'examiner comment la probabilité de reproduction chez les jeunes brebis (2 à 5 ans) était affectée par la masse corporelle individuelle, la disponibilité des ressources et l'âge. J'ai examiné de façon à savoir si la probabilité de reproduction était simplement une fonction de la masse corporelle individuelle (suggérant une contrainte physiologique à seuil fixe), de l'interaction masse-âge (suggérant une contrainte physiologique dépendante de l'âge) ou une fonction à la fois de la masse et de la disponibilité des ressources (suggérant une stratégie de reproduction véritable et flexible, en particulier si les brebis de fertes masses ne se sont pas reproduites à un niveau bas de disponibilité des ressources). La masse corporelle, la disponibilité des ressources et l'âge sont tous des déterminants de la reproduction chez les jeunes brebis. Contrairement à plusieurs études effectuées précédemment, j'ai trouvé que la masse, durant les premiers stades de développement, n'expliquait qu'une petite partie de la variabilité individuelle de reproduction; il n'existe pas de masse corporelle au-dessus de laquelle toutes les brebis se reproduisent. Les brebis ne se reproduisaient pas sous des conditions favorables même si leur masse corporelle le leur permet. Cette stratégie conservative serait le résultat de la sélection naturelle sur l'histoire de vie, formée par des facteurs, tels la disponibilité des ressources, l'âge et la qualité de l'habitat qui influencent la capacité présente et future qu'a une brebis de se reproduire. La disponibilité des ressources (mesurée en utilisant la masse moyenne des brebis de 1 ans au début du mois de juin) a eu un effet sur la stratégie reproductive des brebis; plus les ressources étaient limitées durant l'année de leur naissance, moins fortes étaient les chances qu'elles se reproduisent entre les âges de 2 et 5 ans. L'interaction entre la masse et la disponibilité des ressources n'a pas affecté la probabilité de reproduction. Les brebis de même masse mais ayant des niveaux différents de disponibilité de ressources avaient moins de chance de se reproduire lorsque les ressources étaient limitées. Peu importe la masse ou la disponibilité des ressources, les jeunes brebis avaient moins de chance de se reproduire que les brebis plus âgées. Il n'y avait pas d'effet interactif de la masse et de l'âge sur la probabilité de reproduction. L'âge et la masse corporelle ont eu un effet jumelé sur la probabilité de reproduction des jeunes brebis, probablement parce que les brebis plus âgées n'ont pas l'opportunité de gagner de la masse, faisant en sorte qu'ils avaient une plus grande chance de se reproduire que les jeunes brebis.fr
dc.description.abstractAbstract: The factors affecting reproductive strategies in long-lived species comprise one of the most important yet least understood components of population ecology. My research examined how the probability of reproduction in young (2- to 5-year-old) bighorn ewes was affected by individual body mass, resource availability and age. I investigated whether the probability of reproduction was simply a function of individual body mass (suggesting a fixed threshold physiological constraint), a mass-age interaction (suggesting an age-dependent physiological constraint) or a function of both mass and resource availability (suggesting a true and flexible reproductive strategy, in particular if heavy ewes did not reproduce at low resource availability). Body mass, resource availability and age are all determinants of reproduction in young bighorn ewes. Contrary to several earlier studies of ungulates, I found that mass during early development explained only a small part of individual variability in reproduction; there was no single body mass above which all ewes conceive".--Résumé abrégé par UMI.en
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nancy Kae McKenziefr
dc.titleDeterminants of reproduction in young bighorn ewes (ovis canadensis)fr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record