Show simple document record

dc.contributor.advisorTalbot, Brianfr
dc.contributor.authorSt-Onge, Stevefr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:27:08Z
dc.date.available2014-05-16T15:27:08Z
dc.date.created2000fr
dc.date.issued2000fr
dc.identifier.isbn0612673316fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4472
dc.description.abstractLe virus de la diarrhée bovine (BVDV) représente un agent étiologique majeur pour l'industrie bovine. La protéine E2 (gp53) est la plus immunodominante du BVDV. L'utilisation de son gène pour la vaccination à l'ADN permet non seulement la génération d'anticorps neutralisants, mais également de conférer une protection partielle contre le virus. La mise au point d'un vaccin génétique de seconde génération, dans le but d'obtenir une protection complète, constituait le but de ce projet de recherche. Malgré que la forme tronquée génère une production d'anticorps plus importante indépendamment de la voie, elle donne une réponse cellulaire beaucoup plus faible. Cela suggère que la portion C-terminale de la protéine abrite un épitope T, c'est-à-dire d'une séquence d'acides aminés stimulant la réponse des cellules T. Dans la seconde partie du projet, nous avons criblé les gènes p20, p14, gp48 et gp25 du BVDV dans un vaccin à l'ADN. La caractérisation immunologique nous laisse croire en la présence potentielle d'un faible épitope T, vu une minime production d'IL-2, parmi ces gènes."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Steve St-Ongefr
dc.titleImmunisation à l'ADN avec un plasmide codant pour la glycoprotéine E2 du virus de la diarrhée bovine : effet de la localisation et de la voie d'injection sur la réponse immunitairefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record