Show simple document record

dc.contributor.advisorMorris, Denisfr
dc.contributor.authorLegault, Jean-Françoisfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:26:57Z
dc.date.available2014-05-16T15:26:57Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn0612569306fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4439
dc.description.abstractDans ce travail, les mécanismes de relaxation inter-sous-bandes et intra-bande ont été étudiés sous différentes conditions expérimentales et pour différents paramètres structuraux des échantillons. Nous avons étudié deux séries d'échantillons à multiples puits quantiques constitués de Al [indice] x Ga [indice] 1-x As/GaAs. L'interprétation de nos résultats conduit à la conclusion que la relaxation inter-sous-bandes des trous lourds est relativement lente dans le cas des structures à puits quantiques étudiés. Nous expliquons ceci par le blocage de certains canaux de relaxation par émission de phonons LO résultant du fait que la séparation en énergie entre les niveaux de trous lourds est bien inférieure à l'énergie du phonon LO. Le même argument peut aussi être utilisé pour expliquer le temps de relaxation plus long observé pour l'échantillon à puits large (220êA [rond en chef]). Des simulations Monte-Carlo des cinétiques associées aux transitions n = 1 et n = 2, qui tiendraient compte des différents mécanismes de relaxation, devront être faites afin d'appuyer cette interprétation."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jean-François Legaultfr
dc.titleÉtude par photoluminescence résolue en temps des mécanismes de relaxation inter-sous-bandes dans des structures à puits quantiques multiplesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiquefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record