Show simple document record

dc.contributor.advisorFesta-Bianchet, Marcofr
dc.contributor.authorGallant, Bruno Yfr
dc.date.accessioned2014-05-16T15:26:54Z
dc.date.available2014-05-16T15:26:54Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612569071fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4426
dc.description.abstractLes objectifs de cette étude sont premièrement d'identifier les facteurs intrinsèques et extrinsèques qui affectent la variation de l'âge à la primiparité chez les brebis du mouflon d'Amérique ( Ovis canadensis ), et deuxièmement, de vérifier s'il existe des coûts sur les caractères d'histoire de vie liés à la primiparité précoce. Depuis le début de l'étude à Ram Mountain, Alberta, en 1971, le nombre de brebis adultes a plus que triplé, passant de 30 à 104. Les ressources étaient limitantes à haute densité. D'ailleurs, l'âge moyen à la primiparité est passé de 2 à 5 ans (et même pour certaines brebis à 6 ans) avec l'augmentation en densité. La densité de population était le facteur principal dans le retardement de l'âge à la primiparité. De plus, ce trait devenait de plus en plus tributaire des changements climatiques printaniers avec l'augmentation en densité. Cette étude pourrait servir, entre autres, à vérifier s'il est justifié de généraliser les résultats de cette étude à d'autres espèces d'ongulés."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Bruno Y. Gallantfr
dc.titleRetardement dans l'âge à la primiparité chez le mouflon d'Amérique corrélats et conséquencesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologiefr
tme.degree.grantorFaculté des sciencesfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record