Show simple document record

dc.contributor.advisorDurand, Marie-Joséfr
dc.contributor.advisorLoisel, Patrickfr
dc.contributor.authorFassier, Jean-Baptistefr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:58:12Z
dc.date.available2014-05-16T14:58:12Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494641897fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4295
dc.description.abstractLes lombalgies non spécifiques entraînent des situations d'exclusion chez une minorité des travailleurs avec des coûts importants pour les individus et la société. Le modèle de Sherbrooke (MS) a démontré au Québec son efficacité avec une prise en charge précoce des travailleurs lombalgiques dans leur milieu de travail. En France, il n'existe pas de programme de réadaptation en milieu de travail malgré des besoins avérés. Le MS est susceptible de répondre aux besoins identifiés en France mais la littérature mentionne l'existence de barrières susceptibles d'entraver son implantation. Buts : L'objectif principal de l'étude est d'élaborer et tester empiriquement un modèle pour étudier la faisabilité d'un programme de santé complexe dans un nouveau contexte. L'objectif secondaire est d'identifier et décrire les barrières et les facilitateurs à la faisabilité du MS en France. Méthodes : Une étude de cas multiples à niveaux d'analyse imbriqués a été utilisée dans une approche de recherche qualitative. Les cas étudiés étaient deux régions sanitaires françaises. Un cadre conceptuel éclectique a été élaboré à partir de la littérature sur l'adoption des données probantes, la diffusion des innovations et l'implantation des programmes de santé. Des guides d'entrevues et de discussion ont été élaborés pour recueillir les données au moyen d'entrevues individuelles semi structurées (22) et de groupes de discussion (7) auprès d'informateurs clés (63) choisis par échantillonnage théorique. Les retranscriptions ont fait l'objet d'une analyse thématique de contenu au moyen du logiciel Atlas.ti v5.2. Résultats et discussion : Le cadre conceptuel initial a été adapté pour intégrer l'ensemble des données et aboutir au cadre conceptuel révisé. Des barrières et facilitateurs ont été identifiés au niveau individuel, organisationnel et contextuel parmi les trois catégories d'acteurs concernés par l'implantation du MS soit les professionnels de santé, les gestionnaires de l'assurance maladie et les acteurs des entreprises. Il n'a pas été identifié de divergence importante entre les deux régions. Les barrières individuelles portent sur les risques perçus par les répondants, des valeurs discordantes avec le MS et des pratiques professionnelles non conformes aux recommandations. Les barrières organisationnelles portent sur le manque de ressources et des écarts importants entre le MS et la prise en charge des lombalgies en France. Des barrières spécifiques aux entreprises et à la réglementation française ont été identifiées. Les facilitateurs au niveau individuel portent sur les besoins et les bénéfices perçus, des valeurs concordantes et des pratiques en pluridisciplinarité. Au niveau organisationnel, il s'agit de la concordance du MS avec la culture et les missions de certaines organisations, des ressources mobilisables et des éléments de conformité avec le MS s'agissant des pratiques en centres de réadaptation. Sur le plan réglementaire, on note le rôle potentiel des différents médecins au premier rang desquels les médecins du travail. Les différents services de l'assurance maladie sont également susceptibles d'assumer un rôle important dans une adaptation française du MS. Conclusion : Le modèle de Sherbrooke est faisable en France moyennant les ressources nécessaires à son adaptation dans ce nouveau contexte pour tenir compte des barrières et des facilitateurs identifiés. Le cas échéant, sa mise en oeuvre nécessiterait de développer une stratégie d'implantation associant étroitement tous les acteurs concernés aux différents niveaux décisionnels. Le modèle théorique élaboré dans cette étude peut être utilisé pour évaluer la faisabilité d'autres programmes de santé complexes afin de favoriser leur adaptation et leur implantation dans de nouveaux contextes.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jean-Baptiste Fassierfr
dc.subjectInnovationfr
dc.subjectImplantationfr
dc.subjectProgramme de santéfr
dc.subjectRetour au travailfr
dc.subjectLombalgiefr
dc.titleÉtude de la faisabilité du modèle de Sherbrooke dans le système de santé françaisfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record