Show simple document record

dc.contributor.advisorWellinger, Raymundfr
dc.contributor.authorParenteau, Juliefr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:57:25Z
dc.date.available2014-05-16T14:57:25Z
dc.date.created2002fr
dc.date.issued2002fr
dc.identifier.isbn0612805425fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4165
dc.description.abstractDepuis longtemps, on soupçonne que chez les mammifères durant la réplication de l'ADN génomique, la nucléase FEN1 est impliquée dans la maturation des fragments d'Okazaki lors de l'enlèvement des amorces ARN pendant la synthèse du brin retardé. Cependant, aucune évidence in vivo de cette implication n'a été démontrée. Chez la levure Saccharomyces cerevisiae , un rôle semblable a été donné à l'homologue de FEN1, l'endo/exonucléase Rad27p. Par contre, dans cet organisme, une hélicase appelée Dna2p, qui interagit génétiquement et biochimiquement avec Rad27p, collaborerait avec la nucléase pour enlever les amorces des fragments d'Okazaki. Si Rad27p est réellement impliquée dans la maturation des fragments d'Okazaki, son absence devrait entraîner un défaut dans la synthèse du brin retardé et par conséquent, une des lésions prédites serait la présence de simple-brin d'ADN au niveau du brin servant de matrice à la synthèse du brin retardé. Nous avons examiné cette hypothèse en analysant les structures terminales des chromosomes, les télomères. Les télomères sont des structures nucléoprotéiques retrouvées à la fin des chromosomes eucaryotes linéaires. Chez la plupart des organismes, les télomères sont constitués d'un nombre variable de séquences répétées, riches en guanine (G) pour le brin faisant la fin 3' du chromosome et riches en cytosine (C) pour le brin faisant la fin 5' . Chez la levure, les séquences répétées sont TG[indice inférieur 1-3]/C[indice inférieur 1-3]A et elles sont répétées une centaine de fois afin de constituer un télomère d'environ 300 paires de bases. En raison de la différence de bases entre les deux brins composant les télomères et de la polarité de la synthèse d'ADN, le brin G-riche des télomères sera toujours synthétisé par la synthèse du brin avancé alors que le brin C-riche sera toujours fait par la synthèse du brin retardé. Comme nous l'avions prédit, des cellules délétées pour RAD27 accumulent de longues extensions simple-brin du brin servant de matrice pour la synthèse du brin retardé, c'est-à-dire de longues extensions 3' G-riches. Une surexpression de Dna2p dans des cellules de type sauvage conduit aussi à la formation de longues extensions G-riches. Nous avons voulu savoir la contribution de la télomérase dans la génération de ces longues extensions G-riches dans des cellules rad27[delta]. La télomérase est une ribonucléoprotéine utilisant sa matrice ARN pour ajouter des répétitions télomériques G-riches à la fin des télomères afin de répliquer totalement les chromosomes.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Julie Parenteaufr
dc.titleImplication de la nucléase Rad27p dans le maintien et la réplication des télomèresfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineMicrobiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record