Show simple document record

dc.contributor.advisorLoisel, Patrickfr
dc.contributor.advisorGagnon, Denisfr
dc.contributor.authorLarivière, Christianfr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:57:05Z
dc.date.available2014-05-16T14:57:05Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612570061fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4126
dc.description.abstractLes lombalgies représentent un des problèmes de santé les plus sérieux dans les pays industrialisés. Les objectifs de l'étude sont (1) d'apporter une contribution au développement d'un nouvel outil d'évaluation biomécanique permettant de quantifier le niveau de cocontraction de la musculature du tronc lors de tâches impliquant des mouvements du tronc et (2) d'évaluer la fidélité et le pouvoir de discrimination (entre des sujets sains et lombalgiques) de certaines variables biomécaniques (cinématiques, électromyographiques (EMG)) les mieux documentées pour quantifier la coordination du tronc et le phénomène de flexion-relaxation. Trente-trois sujets masculins (19 sains et 15 lombalgiques) âgés entre 35 et 45 ans ont participé à l'étude. Les sujets sains n'avaient pas souffert de maux de dos lors de la dernière année alors que les sujets lombalgiques devaient présenter une douleur lombaire chronique depuis plus de trois mois. Une analyse biomécanique complète impliquant des mesures dynamométriques (deux plates-formes et une caisse dynamométrique), cinq caméras vidéo ainsi que 16 électrodes de surface a permis de documenter les forces externes, la cinématique complète des 14 principaux segments du corps et l'activité EMG de 16 muscles lors de 15 tâches standardisées. Ces tâches impliquaient des mouvements simples (flexion vers l'avant, inclinaison latérale) et complexes (manutentions libres dans différents plans de mouvement) du tronc avec ou sans soulèvement d'une charge de 12 kg. Dix sujets (5 sains et 5 lombalgiques) ont fait l'évaluation biomécanique à trois reprises (3 sessions réparties sur 2 semaines) pour estimer la fidélité des variables biomécaniques analysées. La contribution au développement d'un modèle biomécanique articulaire permettant de quantifier la cocontraction des muscles du tronc visait l'identification et la diminution des erreurs faites sur l'estimation des moments à L5/S1. Une meilleure discrimination entre sujets sains et lombalgiques nécessite une étude plus approfondie des relations entre les variables EMG et certaines lésions lombaires spécifiques, ainsi que le développement de variables biomécaniques plus susceptibles d'être reliées à un fonctionnement anormal de la colonne lombaire (ex.: quantification de la cocontraction musculaire du tronc)."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Christian Larivièrefr
dc.titleÉtude de variables biomécaniques pour l'identification des déficiences lombairesfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record