Show simple document record

dc.contributor.advisorBellabarba, Diegofr
dc.contributor.advisorLeHoux, Jean-Guyfr
dc.contributor.authorGiguère, Alainfr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:57:04Z
dc.date.available2014-05-16T14:57:04Z
dc.date.created1997fr
dc.date.issued1997fr
dc.identifier.isbn0612570002fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4122
dc.description.abstractNous avons cherché à déterminer si la fonction des récepteurs des hormones thyroïdiennes (RT) est dépendante de l'expression de leur gène. Nous avons donc comparé le profit des ARNm des c-erbA de type [alpha] et [bêta], la liaison de la T3 ainsi que l'expression de certains RT dans les organes cibles chez l'embryon de poulet. Avec des sondes c-erbA[alpha] et [bêta] nous avons révélé la présence des transcrits suivants: c-erbA[alpha]1 (RT[alpha]1: 4.5 kb), c-erbA[alpha]2 (RT[alpha]2: 1.9 kb) c-erbA[bêta]0 (RT[bêta]0: 9.3 kb) dans le foie, le cerveau et les poumons chez des embryons de 9 à 19 jours d'incubation. À l'aide d'anticorps anti-RT[alpha] et [bêta] nous avons démontré l'expression de trois protéines: RT[alpha]1 (45 kDa), RT[bêta]1 (69 kDa) et RT[alpha]2 (80 kDa) dans le cerveau. Nous avons vérifié par marquage à la bromoacetyl-T3 (BrAcT3) que les protéines révélées par les anticorps anti-RT[alpha]1 et anti-RT[bêta]1 sont capables de lier les hormones thyroïdiennes. Afin d'approfondir la compréhension du mécanisme d'action des hormones thyroïdiennes dans le développement du cerveau, nous avons cherché la présence d'un site de liaison spécifique pour la 3,5,3'-L-triiodothyronine (T3) dans les synaptosomes d'embryons de poulet. L'analyse des résultats de liaison par la technique de Scatchard sur une préparation synaptosomale d'embryons de 17 jours démontre deux sites de liaison. Le premier site (N1) possède une forte affinité (Kd: 68 « 1.3 nM T3) et une faible capacité de liaison (Bmax: 8.63 « 1.59 ng T3/mg de protéine) tandis que le deuxième site (N2) possède une faible affinité (Kd: 5.04 « 0.5 [mu]M T3) et une grande capacité (Bmax: 405 « 49 ng T3/mg de protéine). L'affinité relative pour les analogues des hormones thyroïdiennes est la suivante: T3>T4>D-T3 (3,5,3'-D-triiodothyronine) = TRIAC>rT3 (3',5',3-L-triiodothyronine). Pour comprendre comment cette hormone exerce son action au niveau synaptosomal, nous avons fait une série d'expériences afin de démontrer que le récepteur synaptosomal est couplé aux protéines G. La guanosine 5'-[gamma]-thio-triphosphate (GTP[gamma]S; 100 [mu]M) diminue la capacité de liaison du site de haute affinité de 8.9 « 1.4 à 3.4 « 1.3 ng T3/mg de protéine. En diminuant l'activité de cette protéine, les hormones thyroïdiennes régularisent la formation de seconds messagers et interviennent dans la régulation de la prolifération et de la différenciation neuronale induite par d'autres facteurs. Donc, les hormones thyroïdiennes peuvent agir sur la maturation du cerveau en modulant l'activité de la protéine G[alpha][indice inférieur 0] via le récepteur synaptosomal."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alain Giguèrefr
dc.titleLes récepteurs nucléaires synaptosomaux des hormones thyroïdiennes chez l'embryon de poulet propriétés ontogenèse et mécanisme d'actionfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineBiochimiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record