Show simple document record

dc.contributor.advisorHunting, Darelfr
dc.contributor.authorBissonnette, Nathaliefr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:57:01Z
dc.date.available2014-05-16T14:57:01Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn0612569896fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4117
dc.description.abstractDes travaux de recherche ont démontré que l'activité de transactivation transcriptionnelle du p53 est requise pour l'arrêt en G<sub>1</sub> après un stress génotoxique, mais n'est pas nécessaire pour l'induction de l'apoptose. Également, il a été démontré que le niveau d'expression de la protéine p53 est déterminant pour l'induction de l'apoptose. Par contre, peu d'informations sort disponibles quart à la nature des dommages induisant l'apoptose. Utilisant les cellules A431 et MCF-7, nous avons observé une très borne corrélation entre l'induction de l'apoptose et l'incapacité de la protéine p53 à transactiver un gène en aval lors de la réponse au stress génotoxique, soit p21/WAF1/ CIP1 . Nous avons émis l'hypothèse qu'une inhibition de la transcription par l'ARN polymérase II serait l'élément déclencheur de la voie menant à l'apoptose. Une étude plus élaborée quant à la nature des dommages pouvant induire l'apoptose nous a menée [i.e. menés] à émettre l'hypothèse suivante: les dommages à l'ADN qui sont de bons inhibiteurs de la transcription par l'ARN polymérase II et qui sont réparés par le mécanisme d'excision de nucléotides/resynthèse sont des précurseurs de l'apoptose. En utilisant la mimosine comme inducteur de p21<sup>Waf1/Cip1</sup> par une voie indépendante du p53, nous avons démontré que l'arrêt en phase G<sub>1</sub>, concomitant à l'expression de la protéine p21<sup>Waf1/Cip1</sup>, protège la cellule de l'apoptose. En utilisant un système élaboré à partir d'extraits cellulaires, nous n'avons pu observer d'effet de la protéine p53 sauvage, ni de la protéine mutée, sur le mécanisme de réparation par l'excision de nucléotides/resynthèse in vitro . La corrélation entre l'état sauvage de la protéine p53 et sa capacité à transactiver le gène p21<sup>Waf1/Cip1</sup> après un stress génotoxique nous ont permis de développer un test biochimique pouvant déterminer l'état fonctionnel de la protéine p53 dans différents types cellulaires. En effet, l'induction de l'expression de la protéine p21<sup>Waf1/Cip1</sup> suivant une irradiation (ionisante ou UV) est garante de l'activité fonctionnelle de transactivation transcriptionnelle du p53, donc d'une protéine p53 sauvage."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Nathalie Bissonnettefr
dc.titleMécanisme de déclenchement de l'apoptose par des lésions à l'ADN protection par l'induction de l'expression de p21(Waf1/Cip1)fr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineSciences des radiations et imagerie biomédicalefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record