Show simple document record

dc.contributor.advisorEscher, Emanuelfr
dc.contributor.authorBouley, Richardfr
dc.date.accessioned2014-05-16T14:56:58Z
dc.date.available2014-05-16T14:56:58Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn0612405133fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4106
dc.description.abstractLe développement d'analogues non peptidiques de l'angiotensine II (AngII) a permis de mettre en évidence, dans différents tissus, de nouveaux sites de liaison de l'AngII dit [i.e. dits] atypiques. Ces sites de liaison montrent une bonne affinité envers l'AngII mais ne reconnaissent pas les ligands sélectifs des récepteurs AT[indice inférieur 1] et AT[indice inférieur 2] (L-158809 et PD123319). Dans cette étude, nous avons observé la présence d'un site de liaison de l'AngII atypique dans le foie de poulet (ATp). Ce site de liaison est saturable, réversible et relativement abondant (Bmax: 0.88 pmol/mg de protéine). Son affinité pour l'AngII est élevée (pK[indice inférieur D] ~ 8.13) mais il ne monte aucune affinité pour le L-158809 ou le PD123319. La liaison de l'AngII n'est pas affectée par le GTP[indice inférieur gamma]]S, un agent qui découple les récepteurs associés aux protéines G. De plus, l'ordre d'affinité des différents analogues de l'AngII sur le site ATp (AngII>AngI>AngIII>AngIV>Ang(1-7)>Ang(1-6)) est différent de celui observé sur le récepteur AT[indice inférieur 1] (AngII>AngIII>AngI>Ang(1-7)>Ang(1-6)[presque égal]AngIV) et le récepteur AT[indice inférieur 2] (AngIII[presque égal]AngII>AngI>Ang(1-7)[presque égal]Ang(1-6)[presque égal]AngIV).Le site ATp est différent du récepteur de l'AngII cloné à partir des surrénales de poulet ([indice inférieur c]AT[indice inférieur 1]) et de dinde ([indice inférieur t]AT[indice inférieur 1]). Contrairement à ces récepteurs homologues à l'AT[indice inférieur 1], le site ATp photomarqué à l'aide du [p-benzoylPhénylalanine[indice supérieur 8]]AngII apparait être une protéine non-glycosylée. Sa masse moléculaire apparente (75 [plus ou moins] 2.8 kDa) est le double de celle du récepteur [indice inférieur c]AT[indice inférieur 1] déglycosylé. Les études de structure activité des positions 1 et 8 de l'AngII ont été effectuées sur les préparations membranaires de foie de poulet (site ATp), de cortex surrénalien de boeuf (récepteur AT[indice inférieur 1]) et de myomètre humain (récepteur AT[indice inférieur 2]).Le même ordre d'affinité des différents analogues de l'AngII modifiés en position 8 ([Phe[indice supérieur 8]]AngII>[Leu[indice supérieur 8]]AngII>[Lys(NO[indice inférieur 2]-Z)[indice supérieur 8]]AngII>[Bpa[indice supérieur 8]]AngII>>[desPhe[indice supérieur 8]]AngII) a été observé chez toutes les préparations membranaires, démontrant une structure activité de la position 8 de l'AngII similaire entre le site ATp, le récepteur AT[indice inférieur 1] et le récepteur AT[indice inférieur 2]. L'étude de l'alkylation de l'amine primaire N-terminale de la [Gly[indice supérieur 1]]AngII, nous a montré une différence de structure activité de la position 1 de l'AngII entre le site ATp (Gly>>>Sar), le récepteur AT[indice inférieur 1] (Gly[presque égal]Sar>Me[indice inférieur 2]Gly>Meîndice inférieur 3]Gly) et le récepteur AT[indice inférieur 2] (Me[indice inférieur 3]Gly>>Me[indice inférieur 2]Gly>Sar>Gly). De façon inattendue, plusieurs analogues comme le [Me[indice inférieur 3]Gly[indice supérieur 1]]AngII montrent une meilleure affinité pour le récepteur AT[indice inférieur 2] que l'AngII lui-même. De plus la partie N-terminal de l'AngII semble jouer un rôle important dans la sélectivité de la liaison. Cette observation nous a mené [i.e. menés] à nous interroger sur l'influence de la portion N-terminal de l'AngII sur la liaison au récepteur AT[indice inférieur 2]. Pour éclaircir ce point, nous avons produit des librairies peptidiques par l'addition d'acide aminé en N-terminale de l'AngIV (H-Val-Tyr-Val-His-Pro-Phe-OH) pour produire des analogues de l'AngIII et subséquemment de l'AngII. Nos résultats démontrent que le [Arg[indice supérieur 1]]AngIII ou l'AngIII est le meilleur inhibiteur de la liaison de l'AngII sur le récepteur AT[indice inférieur 2]. L'addition d'acides aminés différents en N-terminal de l'AngIII ne semble pas influencer significativement son potentiel inhibiteur. Cette observation jette un doute sur la nature du ligand naturel du récepteur AT[indice inférieur 2]. Malgré l'abondance du site ATp et sa large distribution dans les tissus associés aux fonctions vasculaires telles que les surrénales, le coeur et les artères, aucun rôle sur l'homéostasie de la pression sanguine n'a été montré pour le site ATp dans nos études in vivo en utilisant un modèle animal de pression sanguine.Le rôle physiologique et la nature biochimique du site ATp reste donc à élucider.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Richard Bouleyfr
dc.titleCaractérisation du site de liaison atypique de l'angiotensine II dans le foie de pouletfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePharmacologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.namePh.D.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record