Show simple document record

dc.contributor.advisorMichaud, Cécilefr
dc.contributor.advisorPréville, Michelfr
dc.contributor.authorLaprés, Francefr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:58Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:58Z
dc.date.created2010fr
dc.date.issued2010fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4043
dc.description.abstractNotre étude cherchait à comprendre l'acceptabilité du dépistage et d'une intervention touchant des problèmes cognitifs à partir de l'expérience de personnes âgées vivant dans la communauté. Elle était guidée à toutes les phases (théoriques, méthodologiques et empiriques) par le Modèle des croyances relatives à la santé (Health Belief Model) Rosenstock et coll . (1994). Nous avons choisi un devis descriptif d'inspiration phénoménologique. Les sources de données sont des entrevues semi-structurées auprès de personnes âgées (n = 10) appartenant à trois groupes distincts et des données complémentaires provenant du journal de bord et des dossiers de suivi des participants à l'intervention. Les participants choisis provenaient d'une étude plus vaste qui évaluait la faisabilité d'implanter des lignes directrices touchant le dépistage et l'intervention de la dépression, du déficit cognitif et du delirium. L'échantillonnage intentionnel a été prélevé auprès de personnes qui ont obtenu un dépistage positif à l'aide d'outils validés et qui avaient fait des choix différents concernant l'intervention offerte. Les données ont été analysées avec la méthode décrite par Miles et Huberman (2003). Les résultats démontrent que l'acceptabilité du dépistage et d'une intervention reliés aux problèmes cognitifs se rattache à un environnement humain et physique propice, parce que professionnel et inspirant confiance, facilitant et permettant le libre choix, désignée par des processus porteurs d'espoir, mais aussi de risque. L'acceptabilité dépend des ressources personnelles présentes ou manquantes des personnes âgées. Ces ressources personnelles consistent en la confiance en soi et la recherche d'aide. Les problèmes cognitifs représentent une menace importante puisqu'il s'agit d'un cheminement presque attendu vers une finalité invalidante. La connaissance des facteurs liés à l'acceptabilité aidera les professionnels de la santé à mettre en oeuvre des activités de dépistage et des interventions pour maintenir l'autonomie si chère aux aînés.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© France Laprésfr
dc.subjectPratiques exemplaires en sciences infirmièresfr
dc.subjectDeliriumfr
dc.subjectDéficit cognitif légerfr
dc.subjectDépressionfr
dc.subjectInterventionfr
dc.subjectDépistagefr
dc.subjectAcceptabilitéfr
dc.titleAcceptabilité du dépistage et d'une intervention concernant la dépression, le déficit cognitif et le delirium à partir de l'expérience des personnes âgées vivant dans la communautéfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record