Show simple document record

dc.contributor.advisorMarchand, Sergefr
dc.contributor.authorRedmond, William Johnfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:58Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:58Z
dc.date.created2010fr
dc.date.issued2010fr
dc.identifier.isbn9780494707999fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/4040
dc.description.abstractÉtant donné que l'utilisation des cannabinoïdes dans un but thérapeutique est en pleine expansion, notre laboratoire a voulu vérifier, à l'aide de deux études cliniques fondamentales chez des sujets sains, le potentiel analgésique d'un cannabinoïde synthétique, le nabilone, lors de différents tests de douleur. Ces tests incluent l'utilisation d'une thermode (plaque chauffante) utilisée sur la peau à des températures supérieures au seuil de la douleur ainsi que l'utilisation du test du réflexe RIII vu par électromyogramme (EMG) et potentiels évoqués vus par électroencéphalogrammes (EEG) réalisé à l'aide de stimulations électriques du nerf sural. L'effet analgésique du nabilone était vérifié à l'aide de ces mesures électrophysiologiques de même que par l'utilisation de méthodes psychophysiques de mesure de perception de la douleur des participants utilisant une échelle analogue visuelle de la douleur allant de 0 à 100. Le potentiel synergistique du nabilone suite à l'activation d'un mécanisme de contrôle de la douleur appelé contrôle inhibiteur diffus nociceptif (CIDN) a aussi été vérifié. Ces tests furent effectués en double aveugle avec un placébo et des doses de 0 mg, 0,5 mg et 1 mg de nabilone. Malgré une tendance positive, nous n'avons pas réussi à voir un effet analgésique concret du nabilone 0 mg, 0,5 mg et 1 mg plus fort que l'effet placébo aussi bien dans les tests de thermode que de RIII. Le nabilone n'a pas su non plus, sur la population totale, créer d'effet synergistique avec l'effet du CIDN. Par contre, suite à des analyses statistiques plus poussées, nous avons pu voir que le nabilone avait, chez les femmes, un effet antihyperalgésique suite à l'activation du CIDN. Des effets très différents ont pu aussi être vus entre la réponse des femmes et des hommes suite au test du RIII quant à son effet spinal et supraspinal.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© William John Redmondfr
dc.subjectNabilone, analgésie, mécanismes de contrôle de la douleur, cannabinoïdesfr
dc.titleEffet du Cesamet ® (Nabilone) sur la perception de la douleur et les réponses électrophysiologiquesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record