Show simple document record

dc.contributor.advisorDesrosiers, Johannefr
dc.contributor.authorTherrien, France-Hélènefr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:43Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:43Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494534311fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3985
dc.description.abstractLa participation sociale des aînés est un concept de plus en plus valorisé par les professionnels de réadaptation qui inclut, en plus des rôles sociaux comme les loisirs et les relations interpersonnelles, la réalisation des activités courantes comme la préparation des repas et les déplacements nécessaires pour accomplir ces rôles sociaux. Les études faites jusqu'à maintenant permettent de mieux comprendre les facteurs personnels et environnementaux associés à une meilleure participation sociale. Cependant ces études ont été faites en milieu urbain ou sans considérer l'impact possible du niveau d'urbanisation du milieu de vie des personnes sur leur participation. Objectifs. L'objectif de cette étude est de comparer le niveau de participation sociale de personnes âgées selon qu'elles vivent en milieu métropolitain, urbain ou rural, et de comparer les facteurs sociodémographiques associés à la participation sociale pour chacun des types d'environnement. Méthodologie. Cette étude s'inscrit dans une plus vaste recherche multicentrique réalisée auprès de 350 personnes âgées vieillissant normalement et vivant dans la communauté dans quatre régions du Québec soit les villes de Montréal, Québec, Sherbrooke et dans des régions rurales situées en Estrie. Les données ont été regroupées pour former trois types de régions soit la région métropolitaine (Montréal), la région urbaine (Québec et Sherbrooke) et la région rurale (Estrie rurale). La participation dans les activités courantes et les rôles sociaux a été évaluée à l'aide de la Mesure des habitudes de vie. Basé sur le modèle conceptuel du Processus de production du handicap, ce questionnaire comprend 77 items couvrant 12 domaines d'habitudes de vie, dont six sont reliés aux activités courantes et six aux rôles sociaux de la personne. Les données sociodémographiques et environnementales ont été recueillies à l'aide d'un questionnaire spécifiquement développé pour l'étude. Chaque personne a été évaluée par une assistante de recherche à son domicile ou à un centre de recherche. L'admissibilité était vérifiée, une explication détaillée de l'étude était donnée et un formulaire de consentement était signé. Les questionnaires étaient ensuite complétés en mode assisté. Résultats. Les participants de la région rurale étaient différents des autres groupes avec un niveau de scolarité et un revenu familial inférieurs, une accessibilité restreinte aux espaces commerciaux et l'absence d'accès à un transport en commun. Les participants de la région métropolitaine, quant à eux, conduisaient peu la voiture, se sentaient moins en sécurité dans leur quartier et étaient moins satisfaits de leur soutien social que ceux des autres régions. Les participants de la région urbaine ne se différentiaient pas des autres groupes. Malgré les différences observées sur plusieurs facteurs environnementaux, aucune différence significative n'a été observée entre les groupes au niveau de leur participation sociale. De plus, les facteurs associés à la participation dans les activités courantes et les rôles sociaux étaient très similaires d'une région à l'autre. Ainsi, pour la participation dans les activités courantes, l'âge et vivre avec d'autres sont associés à une participation moindre, alors que conduire est associé à une plus grande participation. Pour la participation dans les rôles sociaux, vivre avec d'autres et travailler sont associés à une participation inférieure alors que conduire est associé à une participation plus optimale. Discussion/Conclusion. Cette étude suggère que, même si l'environnement des personnes âgées vivant en milieu rural, urbain, ou métropolitain diffère, leur niveau de participation dans les activités courantes et les rôles sociaux est très similaire. De plus, les variables associées à la participation sont similaires pour chacune des régions, sauf pour le travail à l'extérieur qui était associé à un niveau inférieur dans la région rurale. Il s'agit principalement de l'âge, vivre avec d'autres et conduire.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© France-Hélène Therrienfr
dc.subjectMétropolitainfr
dc.subjectRuralfr
dc.subjectUrbainfr
dc.subjectPersonnes âgéesfr
dc.subjectParticipationfr
dc.titleComparaison de la participation sociale de personnes âgées selon le niveau d'urbanisation de leur milieu de viefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record