Show simple document record

dc.contributor.advisorPraud, Jean-Paulfr
dc.contributor.authorRoy, Biancafr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:43Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:43Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494534250fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3981
dc.description.abstractUne étude précédente au laboratoire a montré que l'augmentation progressive d'une ventilation nasale conduit à la fermeture active du larynx lors des insufflations mécaniques. En effet, cette ventilation nasale en pression positive intermittente (VPPIn) conduit à une diminution de l'activité électromyographique (EMG) d'un muscle dilatateur (cricothyroïdien, CT) et à une augmentation de l'activité EMG d'un muscle constricteur (thyroaryténoïdien, TA) de la glotte entraînant une diminution de la ventilation pulmonaire. Le but de ce projet est de déterminer si ce réflexe de fermeture est modulé par les récepteurs bronchopulmonaires ou par les récepteurs des voies aériennes supérieures (VAS). Deux modèles ovins nouveau-nés différents ont été mis au point pour étudier les récepteurs bronchopulmonaires ou les récepteurs des VAS. Chez les agneaux du premier groupe, une vagotomie bilatérale en 2 étapes a été réalisée par vidéothoracoscopie (groupe vagotomie bilatérale), tandis que les agneaux du second groupe ont subi une séparation chronique de la trachée et du larynx pour isoler les VAS (groupe VAS isolées). De plus, une instrumentation chirurgicale chronique a permis l'enregistrement polysomnographique des stades de conscience, de l'EMG des muscles constricteurs (TA) et dilatateurs (CT) de la glotte et des mouvements respiratoires lors de l'augmentation progressive de la VPPIn en mode volume contrôlé. Chez le groupe vagotomie bilatérale, l'augmentation de l'EMG des muscles constricteurs (TA) du larynx en inspiration observée lors de l'augmentation de la VPPIn avant vagotomie disparaît après vagotomie bilatérale. Par contre, la diminution de l'EMG des muscles dilatateurs (CT) du larynx n'est pas modifiée par la vagotomie. Chez le groupe VAS isolées, l'activité inspiratoire des constricteurs larynx augmente de façon significative lors de la ventilation par les VAI, mais cette augmentation est absente lors de la ventilation des VAS isolées. De plus, l'activité des dilatateurs diminue seulement lors de la ventilation des VAI, mais non lors de la ventilation des VAS. La fermeture active du larynx lors des insufflations mécaniques en VPPIn est donc un réflexe provenant des afférences bronchopulmonaires pour l'activité des constricteurs seulement, les récepteurs des VAS ne semblant pas impliqués.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Bianca Royfr
dc.subjectVagotomie bilatéralefr
dc.subjectMuscles laryngésfr
dc.subjectVPPInfr
dc.subjectRécepteurs bronchopulmonairesfr
dc.titleMécanismes responsables de la fermeture laryngée en ventilation en pression positive intermittente par masque nasalfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record