Show simple document record

dc.contributor.advisorFernandez, Artur José de Brumfr
dc.contributor.authorDurand, Mariannefr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:28Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:28Z
dc.date.created2007fr
dc.date.issued2007fr
dc.identifier.isbn9780494429549fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3919
dc.description.abstractLes ostéoclastes sont des cellules multinucléées capables de résorber l'os. Cette fonction unique, quoiqu'essentielle, peut devenir dangereuse lorsqu'il y a perte de contrôle et de régulation. En effet, l'ostéoclaste pourrait être le grand responsable de certaines maladies osseuses telles que l'ostéoporose, la maladie de Paget et la polyarthrite rhumatoïde. II existe de nombreuses études sur les molécules impliquées dans le métabolisme de l'os, mais seulement quelques-unes d'entre d'entre elles ont attiré notre attention : les prostaglandines. Celles-ci ont de nombreux effets physiologiques et pathologiques, c'est pourquoi nous avons décidé d'étudier leurs effets sur l'os. Nous avons récemment démontré que les ostéoblastes humains synthétisent la PGD[indice inférieur 2] et qu'ils expriment les deux récepteurs de la PGD[indice inférieur 2], DP et CRTH2. L'activation de DP dans les ostéoblastes engendre la réduction de production d'OPG, alors que l'activation de CRTH2 induit la chimiotaxie des ostéoblastes ainsi que la diminution d'expression de RANKL. Comme les ostéoblastes et les ostéoclastes sont intimement liés, nous avons décidé d'étudier les rôles des récepteurs de la PGD[indice inférieur 2] chez les ostéoclastes humains différenciés. Nos objectifs étaient de déterminer la présence et la distribution des récepteurs de la PGD[indice inférieur 2] dans les ostéoclastes humains et de caractériser leurs rôles dans les activités et la différenciation de ces cellules. Par immunohistochimie, nous avons démontré que les ostéoclastes humains adultes, en conditions physiologiques et pathologiques, et les ostéoclastes foetaux pressentent les deux récepteurs de la PGD[indice inférieur 2]. La stimulation avec la PGD[indice inférieur 2] a induit une réorganisation du cytosquelette caractérisé par une diminution des cellules formant un anneau d'actine et une augmentation des cellules présentant des lamellipodes. L'utilisation d'agonistes des récepteurs de la PGD[indice inférieur 2], BW 245C et DK-PGD[indice inférieur 2], a permis de démontrer que ces effets étaient médiés respectivement par DP et CRTH2. À la suite de ces observations, les ostéoclastes différenciés ont été traités avec les agonistes et les antagonistes des récepteurs de la PGD[indice inférieur 2] afin d'étudier leurs effets sur l'activité de résorption. Ainsi, seul le récepteur DP a eu un effet inhibiteur sur la résorption osseuse alors que le récepteur CRTH2 était impliqué seulement lorsqu'il était bloqué, engendrant une augmentation de l'aire totale de résorption. Un modèle d'ostéoclastogenese in vitro à partir des précurseurs monocytaires du sang périphérique cultive pendant 21 jours en présence de RANKL et M-CSF a montre que l'activation de DP ou CRTH2 diminuait le nombre d'ostéoclastes génères, alors que l'inhibition de chacun des récepteurs augmentait le nombre de ces cellules. Ces résultats suggèrent que la prostaglandine D2 pourrait avoir un effet bénéfique dans certaines maladies osseuses en diminuant la différentiation et l'activité de résorption des ostéoclastes. Lors des essais de différenciation, nous avons remarqué que l'osteoclastogénèse était très variable entre les individus. Ainsi, nous avons décidé d'étudier les caractéristiques démographiques d'une cohorte de 51 individus afin de déterminer les facteurs impliqués dans la capacité ostéoclastogénique. Les analyses statistiques ont démontré que la taille, le poids et le nombre de précurseurs ostéoclastiques étaient associés au nombre d'ostéoclastes différenciés in vitro. De plus, nous avons noté qu'il existait une corrélation statistiquement significative entre le nombre de cellules précurseurs et l'âge. Ces résultats suggèrent donc que la capacité d'ostéoclastogénèse pourrait être une caractéristique spécifique à chaque individu et qu'une activité de différenciation accrue pourrait rendre un individu susceptible à certaines pathologies telles que l'ostéoporose, la polyarthrite rhumatoïde et l'arthrose où l'ostéoclaste est l'élément central de ces maladies osseuses.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Marianne Durandfr
dc.titleEffets des récepteurs de la prostaglandine D[indice inférieur 2] chez les ostéoclastes humains et étude de la capacité d'ostéoclastogénèse chez les individusfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePharmacologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record