Show simple document record

dc.contributor.advisorTousignant, Michelfr
dc.contributor.authorCabana, Françoisfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:27Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:27Z
dc.date.created2008fr
dc.date.issued2008fr
dc.identifier.isbn9780494429389fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3915
dc.description.abstractLa téléréadaptation, une application de la télésanté, qui se définit par le suivi thérapeutique d'un patient par un clinicien via un lien Internet, est en pleine émergence au Québec et au Canada. Que ce soit pour procéder à une consultation ou pour prodiguer des traitements, il est inévitable pour le clinicien d'effectuer éventuellement une évaluation de la condition de l'usager. Actuellement, aucune étude ne s'est intéressée à l'évaluation physique d'une condition orthopédique d'un centre de services vers le domicile du patient. Le but de cette étude est de: Objectif 1. Démontrer la faisabilité d'une évaluation en téléréadaptation à l'aide de tests cliniques auprès de personnes présentant des conditions orthopédiques au membre inférieur pour les variables suivantes: état de la cicatrice, présence de signes inflammatoires (gonflement articulaire) et circulatoires, les amplitudes articulaires de la hanche et du genou (flexion et extension), la force globale aux membres inférieurs, la capacité de se mouvoir, la description de la marche ainsi que l'équilibre. Objectif 2. Comparer les données d'évaluation d'une condition orthopédique au membre inférieur prises par le physiothérapeute en téléréadaptation à celles recueillies par le physiothérapeute en observation face-à-face (mesure étalon). Matériel et méthodes. Il s'agit d'un devis de validité de critère où l'évaluation du physiothérapeute, réalisée au domicile du patient (mesure étalon), a été comparée à l'évaluation, des mêmes variables, effectuée en téléréadaptation à l'aide d'un système de visioconférence. L'étude a été effectuée auprès d'hommes et de femmes (n=17) en phase de réadaptation ayant une atteinte physique de type orthopédique affectant la fonction des membres inférieurs. Deux conditions expérimentales ont été exploitées. Un sous-groupe de notre échantillon (n=7) a été évalué dans un environnement contrôlé, soit sans la présence d'obstacles et avec une luminosité appropriée pour les systèmes de visioconférence. Concernant l'autre sous-groupe (n=1D), l'évaluation en téléréadaptation a été réalisée au domicile du patient dans des conditions réelles. L'intérêt de procéder aux évaluations dans deux environnements différents est pour mieux comprendre l'influence potentielle des environnements domiciliaires sur la faisabilité et la validité des tests inclus dans le protocole. Les tests physiques s'intéressaient à dix variables quantifiés à l'aide de sept outils de mesure soit: la cicatrice (New quantitative scale for clinical scar assessment), la mesure du gonflement au genou (bilan circonférentiel), l'amplitude articulaire à la hanche (flexion/extension) et au genou (flexion/extension) à l'aide du goniomètre universel, la force globale aux membres inférieurs (30-sec chair-stand test), la capacité de se mouvoir (Timed up and Go) et la description de la marche (test de Tinetti) ainsi que l'équilibre (test de Berg). Résultats. La comparaison entre les mesures en téléréadaptation et les valeurs étalons a montré d'excellents résultats (Rhô de Spearman) pour le gonflement articulaire (r s =.94), les amplitudes articulaires de la flexion de la hanche (r s =.93) et de la flexion du genou (r s =.82), la la capacité de se mouvoir (r s =.91), la description de la marche (r s =.88) et la force musculaire aux membres inférieurs (r s =.92). Par contre, l'évaluation de la cicatrice (r s =.56) et l'amplitude articulaire de l'extension de la hanche (r s =.19) et du genou (r s =.67) ont démontré des coefficients inférieurs. Un dernier test a présenté des résultats mitigés, soit celui de l'épreuve d'équilibre de Berg (r s =.79). Conclusion. Notre étude a permis de démontrer qu'avec une certaine adaptation, il est possible d'évaluer plusieurs variables cliniques importantes en téléréadaptation au même titre que si nous avions réalisé l'évaluation dans un mode conventionnel en face-à-face. Les coefficients de corrélation ne différaient pas même si le patient était évalué à son domicile ou dans un environnement propice à ce type d'évaluation. En effet, les coefficients de corrélation sont élevés (r s >.79) pour l'ensemble des variables cliniques à l'étude. Seulement l'évaluation de la cicatrice et la mesure de l'extension de la hanche ont obtenu des coefficients de validité sous le seuil clinique acceptable.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© François Cabanafr
dc.subjectÉvaluationfr
dc.subjectÉtude de Validitéfr
dc.subjectConsultation à distancefr
dc.subjectTéléréadaptationfr
dc.titleFaisabilité et validité de l'évaluation physique en téléréadaptation pour des conditions orthopédiques au membre inférieurfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record