Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorGodbout, Katyfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:17Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:17Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3876
dc.description.abstractCette étude avait pour objectif d'évaluer la faisabilité d'une étude portant sur une possible relation entre la perception de l'environnement d'apprentissage clinique et le pouvoir des étudiantes infirmières québécoises. Pour ce faire, un processus de traduction, d'adaptation et de validation de deux instruments de mesure a été nécessaire dont l'un, le SECEE, mesure la perception de l'environnement d'apprentissage clinique et l'autre, le PKPCT, mesure le pouvoir des étudiantes infirmières. L'étude de faisabilité poursuivait à travers son processus de validation des questionnaires d'autres objectifs soit l'évaluation du taux de réponse des étudiantes infirmières québécoises à ces questionnaires, l'évaluation des qualités psychométriques des deux questionnaires ainsi que, de façon exploratoire, l'évaluation d'une possible relation entre la perception de l'environnement d'apprentissage clinique et le pouvoir. La formation collégiale des infirmières québécoises est particulière dans la mesure où on ne retrouve aucune structure pédagogique comparable dans d'autres provinces ou pays. Ainsi, aucun questionnaire de langue française, adapté à la réalité québécoise et mesurant la perception de l'environnement d'apprentissage clinique des étudiantes infirmières n'a été recensé. Le pouvoir est un élément utile à l'apprentissage et semble, selon certains auteurs, étroitement lié à l'environnement. Alors que Griggs (1984) et Smith (1988) affirment que le pouvoir est un outil qui permet de changer son environnement Pearson (1998), quant à lui, affirme que l'environnement influence le pouvoir des individus. Afin d'examiner cette relation théorique entre les concepts de perception de l'environnement d'apprentissage clinique et de pouvoir, un instrument mesurant le pouvoir traduit en langue française et adapté à la réalité québécoise est nécessaire. Aucune version francophone du questionnaire PKPCT et adaptée à la réalité francophone n'a été recensée. La traduction, l'adaptation et la validation des questionnaires SECEE et PKPCT se sont déroulées en trois étapes: (1) traduction des questionnaires par la méthode de Brislin; (2) consultation d'experts par la méthode de Delphi; (3) enquête pour mesurer les qualités psychométriques des instruments et évaluer la relation entre la perception de l'environnement d'apprentissage clinique et le pouvoir. L'enquête s'est déroulée auprès de 95 étudiantes en soins infirmiers québécoises étudiant dans trois établissements d'enseignement collégial de la Montérégie. Les qualités psychométriques évaluées étaient la validité de construit, la consistance interne et la validité discriminante. Les instruments traduits et adaptés se sont comportés de façon similaire aux questionnaires originaux démontrant ainsi des qualités psychométriques acceptables. Comme il s'agit d'une première validation de ces instruments dans la langue française et dans la réalité québécoise, des études ultérieures seront nécessaires pour continuer l'évaluation des qualités psychométriques des deux instruments telles que la stabilité et ce, à plus grande échelle.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Katy Godboutfr
dc.titlePerception de l'environnement d'apprentissage clinique et pouvoir chez les étudiantes infirmières québécoisesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences infirmièresfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record