Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorSimard, Bryanfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:12Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:12Z
dc.date.created2001fr
dc.date.issued2001fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3861
dc.description.abstractLe diabète mellitus se traduit à long terme par le développement de complications d'origine vasculaire qui mènent à l'atteinte d'organes cibles. Ces complications découlent de deux importantes manifestations de la dysfonction endothéliale: (1) L'augmentation de la perméabilité endothéliale aux macromolécules circulantes; (2) La prolifération endothéliale produisant une néovascularisation.Le récepteur B[indice inférieur 1] de la DBK s'avère induit dans le diabète mellitus et serait responsable en partie des augmentations de perméabilité endothéliale observées dans plusieurs tissus chez les diabétiques.Le VEGF jouerait aussi un rôle important dans le développement des complications vasculaires. Cette cytokine est reconnue pour induire une perméabilisation de l'endothélium ainsi qu'une prolifération des cellules endothéliales dans la rétine et les reins des patients diabétiques. Lors de nos études de perméabilité, nous avons observé que le cµcum des souris diabétiques était environ deux fois plus gros que celui des souris normales et que son niveau de perméabilité était élevé. Ces deux phénomènes seraient attribuables à une néovascularisation de ce tissu. Dans la première partie de notre étude, nous avons testé l'effet d'un antagoniste B[indice inférieur 1] (R-954) et du Néovastat (AE-941) sur les anomalies de perméabilité vasculaire et l'angiogénèse excessive chez la souris diabétique, en mesurant l'extravasation plasmatique de Bleu d'Evans (BE), un marqueur physiologique qui se lie fortement à l'albumine. Après l'injection intraveineuse du colorant, celui-ci est extrait des tissus par de la formamide et sa concentration est déterminée par colorimétrie. La détermination du poids sec des tissus permet d'évaluer la concentration du colorant en évitant une éventuelle sous-évaluation reliée à un oedème tissulaire et aussi d'observer le niveau d'hypertrophie. Nos résultats montrent que le traitement aigu au R-954 diminue de façon significative les augmentations de perméabilité vasculaire, au niveau de la majorité des tissus, chez la souris diabétique.Le traitement chronique au R-954 pourrait aider à prévenir ou retarder le développement des complications vasculaires chez les patients diabétiques.Le Néovastat prévient de façon aiguë l'hyperperméabilité du cµcum des souris diabétiques. De façon chronique, le Néovastat prévient la néovascularisation du cµcum des souris diabétiques et par conséquent, l'hypertrophie ainsi que l'hyperperméabilité qui en découlent. Dans la deuxième partie de notre étude, nous avons testé l'effet du Néovastat sur une série de médiateurs de la perméabilité vasculaire, afin de comprendre son mécanisme d'action. Nos résultats permettent de conclure que l'administration du Néovastat, par gavage chez la souris, inhibe spécifiquement l'activation du VEGFR-2 (Flk) par le VEGF et supporte sa biodisponibilité orale.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Bryan Simardfr
dc.titleEffets du néovastat et du R-954 sur la perméabilite capillaire et l'angiogénèse chez la souris diabétiquefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePharmacologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record