Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorTousignant-Laflamme, Yannickfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:48:02Z
dc.date.available2014-05-16T12:48:02Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn9780494173718fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3820
dc.description.abstractParmi les problèmes douloureux, la lombalgie est la 2e cause motivant les gens à consulter un professionnel de la santé et représente donc une problématique importante en réadaptation. L'évaluation de la douleur associée à la lombalgie nécessite une attention particulière. Comme la douleur est subjective, certains cliniciens utilisent la fréquence cardiaque (FC) comme mesure objective connexe de la douleur. Cette utilisation est basée sur la prémisse qu'au fur et à mesure qu'un patient rapporte de plus en plus de douleur, sa FC devrait augmenter. Lors de notre étude préliminaire, nous avons démontré l'existence d'un lien entre la douleur de type expérimentale et la FC. Cependant, nous avons identifié des différences importantes entre les hommes et les femmes: seules les données des hommes présentent une bonne corrélation entre l'intensité de la douleur et la FC. La pertinence de cette étude découle du fait que la FC est présentement utilisé en clinique même si elle ne consiste pas nécessairement en une méthode objective. De plus, la littérature ne supporte pas entièrement son utilisation clinique car peu d'études appuient le lien entre la douleur et la FC. L'objectif principal de cette étude est donc d'étudier la réponse cardiaque à la douleur clinique et également à la douleur expérimentale chez une population de lombalgiques en utilisant un modèle intra-sujets. De plus, nous voulons examiner la corrélation entre les réponses physiologiques à la douleur clinique et à la douleur expérimentale chez ces mêmes sujets. Une brève douleur clinique produit une augmentation significative de la FC, ce qui est comparable aux résultats obtenus lors de notre projet pilote en utilisant une douleur expérimentale tonique. Toutefois, les différences observées au niveau des réponses physiologiques à la douleur entre les hommes et les femmes incitent à la prudence lors de l'interprétation des résultats en clinique. L'utilisation actuelle de la FC comme mesure accessoire de la douleur en clinique semble seulement être plus pertinente chez les hommes."--résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Yannick Tousignant-Laflammefr
dc.subjectdouleurfr
dc.subjectfréquence cardiaquefr
dc.subjectélectrophysiologiefr
dc.subjectlombalgiefr
dc.subjectsystème nerveux autonomefr
dc.titleL'utilisation de la fréquence cardiaque dans l'évaluation de la douleur chez des personnes saines et lombalgiquesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record