Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorMoshyk, Andriyfr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:47:59Z
dc.date.available2014-05-16T12:47:59Z
dc.date.created2004fr
dc.date.issued2004fr
dc.identifier.isbn9780494173398fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3813
dc.description.abstractLe cancer le plus répandu et le deuxième plus meurtrier chez les hommes est le cancer de la prostate. Afin d'améliorer les chances de survie des patients, il est nécessaire de faire un dépistage tôt dans la maladie. La stratégie principale de dépistage utilise différents marqueurs qui identifient la maladie chez le patient. Cependant, le choix des marqueurs est très variable. Depuis le début des années 90, moment où une grande évolution s'effectue au niveau des marqueurs, le choix de quels marqueurs sont les plus performants est devenue une tâche fastidieuse. Nous proposons donc une modélisation décisionnelle qui permettra de faire l'évaluation des différentes stratégies et marqueurs existants. Nous avons utilisé la représentation conceptuelle du problème du cancer de la prostate pour faire un modèle en trois phases : dépistage, déterminer le stade de la maladie, traitement. Les données utilisées proviennent d'études systématiques publiées et d'une étude systématique particulière qui vise le dépistage du cancer de la prostate par de nouveaux marqueurs biochimiques. Différentes stratégies alternatives ont été évaluées : l'antigène spécifique de la prostate totale (tASP), ASP complexe (cASP), ASP libre (lASP), le rapport de ASP libre sur ASP totale (l/tASP), le rapport ASP complexe/totale (c/tASP) ainsi que toutes avec/sans touché rectal (TR). Un niveau de sensibilité a été établit à 90% pour tous les tests de dépistage. L'utilité prévisionnelle des stratégies alternatives a été calculée en utilisant la simulation de Monte-Carlo. De plus, nous avons utilisé le test de Student pour comparer les différentes stratégies de dépistage. Finalement, une analyse de sensibilité avec représentation en diagramme de tornade a été appliquée à la survie des patients en ce qui concerne les caractéristiques de la population. Deux logiciels pour la construction du modèle de décision (ReasonEdge et Data 3.5) ont été utilisés. Différentes méthodologies (modélisation décisionnelle et revue systématique) ont été examinées pour l'évaluation du dépistage du cancer de la prostate. Le processus de modélisation a été basé sur la création du modèle conceptuel du problème et le choix d'informations probabilistes basées sur la relation structurale entre les éléments du modèle de décision. Des lignes directrices de représentation ont été utilisées afin d'éviter les problèmes de transparence et d'augmenter la réutilisation du modèle. De plus, le modèle résultant est généralisable car il est possible de lui poser différentes questions. Finalement, les stratégies de dépistage et l'examen des facteurs importants pour les décisions ont été évaluées [i.e. évalués]. L'examen des influences du dépistage sur la détection du stade du cancer aidera l'estimation de l'impact de ce dépistage sur la survie de la population.fr
dc.language.isoengfr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Andriy Moshykfr
dc.titleDépistage du cancer de la prostate analyse décisionnellefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineSciences cliniquesfr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record