Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorAuclair, Joëllefr
dc.date.accessioned2014-05-16T12:47:53Z
dc.date.available2014-05-16T12:47:53Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn9780494172674fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3795
dc.description.abstractDans cette étude, les intégrines al*1 et a2*1 ainsi que le dystroglycan ont été analysés dans la muqueuse intestinale humaine et les modèles cellulaires épithéliaux. Les résultats obtenus par immunofluorescence indirecte, immunobuvardage de type western et RT-PCR, ont permis de démontrer leur présence dans le compartiment épithélial prolifératif au cours du développement foetal. Chez l'adulte, la sous-unité a1 des intégrines et le dystroglycan ont été retrouvés en co-distribution avec la laminine-2. In vitro, les trois récepteurs étaient exprimés par les cellules intestinales humaines indifférenciées HIEC-6. Dans un second temps, ces cellules ont été utilisées afin d'évaluer l'impact des régulateurs du développement intestinal (EGF et glucocorticoïdes), sur la mise en place d'un système d'ancrage intégrine dépendant. Les analyses ont révélé une modulation différentielle de l'expression des sous-unités a1 et a2. De même, le potentiel adhésif des cellules HIEC-6 a également été altéré par ces facteurs de croissance."--résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Joëlle Auclairfr
dc.titleÉtude des interactions cellule-matrice dans l'ancrage des cellules souches intestinales humainesfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologie cellulairefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record