Show simple document record

dc.contributor.advisorGagnon, Jacquesfr
dc.contributor.advisorO'Shaughnessy, Wilsonfr
dc.contributor.authorBhérer, Jean-Pierrefr
dc.date.accessioned2014-05-13T15:04:25Z
dc.date.available2014-05-13T15:04:25Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494642139fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/366
dc.description.abstractL'étude de faisabilité à laquelle j'ai participé s'est déroulée de novembre 2005 à mars 2007. Elle portait sur un projet d'implantation d'une gare intermodale sur le territoire de Longueuil. Cette étude constituait le point culminant de plusieurs années de travail soutenu de la part des promoteurs du projet. L'industrie agroalimentaire, avec plus de 400 000 emplois, joue un rôle majeur dans l'économie du Québec. Selon plusieurs experts, son avenir est menacé par le phénomène de la mondialisation des marchés. Pour les promoteurs du projet, la mise en place d'une plateforme logistique intermodale, combinant le routier et le ferroviaire, aiderait cette industrie à mieux contrôler ses coûts et l'aiderait à affronter les défis et enjeux qui se dressent dans son environnement comme la sécurité alimentaire et le bioterrorisme, la saturation des infrastructures du transport, les problèmes de pénurie de main-d’œuvre dans le transport routier et les problèmes de pollution associés à ce mode de transport. Dans ce contexte, la problématique managériale s'est intéressée aux conditions de succès à respecter pour réussir l'implantation et l'exploitation de cette gare intermodale. Si le champ de littérature couvrant les plateformes logistiques est particulièrement large, les thèmes principaux de ma recherche portent sur les concepts de gestion de projet et de benchmarking. Ces deux concepts sont analysés sous l'angle spécifique des facteurs clés de succès qui constituent l'objet de recherche. L'objectif de la recherche est d'évaluer la contribution que le benchmarking peut apporter à l'analyse de faisabilité du projet. La gestion de projet comprend deux éléments, la gestion et le projet. La revue de littérature conclut que les facteurs critiques de succès dont parlent les auteurs se rapportent presqu'exclusivement à la gestion du projet au détriment des facteurs de succès associés au projet lui-même. De plus, très peu de recherches considèrent benchmarking comme moyen pour identifier les facteurs de succès du projet, c'est-à-dire comme générateur d'idées susceptibles d'aligner les projets complexes, majeurs et novateurs sur la trajectoire de la réussite. De plus, la revue de littérature a permis de constater un manque criant d'études empiriques tant sur la gestion de projet que sur le benchmarking. Ma recherche portant sur une étude de cas en contexte réel se trouve ainsi légitimée. Une logique principalement inductive fut utilisée. Deux études ont été effectuées lors de la recherche. Une étude de benchmarking où une grille d'entrevue semi-structurée fut utilisée et une étude de faisabilité organisationnelle où une grille d'entrevue semi-structurée fut utilisée de pair avec une enquête par questionnaire associant ainsi le quantitatif au qualitatif. Le benchmarking réalisé auprès des sites logistiques jugés les plus performants en Europe et aux États-Unis a fait ressortir 12 facteurs clés de succès spécifiques à ce type d'organisation. L'étude de faisabilité organisationnelle réalisée auprès de 45 dirigeants du privé ainsi que des milieux associatif et gouvernemental du Québec a permis de positionner l'industrie agroalimentaire par rapport à ces facteurs clés. Une comparaison entre les 10 facteurs de succès de gestion de projet reconnus dans la littérature avec les 12 facteurs de succès de projet identifiés dans le benchmarking a démontré que les deux groupes de facteurs étaient différents et que les deux groupes devaient être associés pour assurer le succès des projets. Fort de ce constat sur le rôle stratégique joué par les facteurs de succès de projet, un modèle expose la place du benchmarking à l'intérieur de la gestion de projet. Subséquemment, une modélisation de la planification stratégique du projet est présentée afin de développer un outil performant pouvant servir à des projets de même nature ou de nature différente en autant qu'ils correspondent à la définition de projets complexes, majeurs et novateurs que j'ai proposée. En ce sens l'outil est non seulement transférable, il est aussi généralisable. Suite à l'information obtenue et à l'évolution du projet de la gare intermodale, l'auteur a donné libre cours à son imagination en esquissant une théorie des facteurs de succès pour tenter d'ouvrir la porte à une réflexion en profondeur sur les projets complexes, majeurs et novateurs afin d'améliorer leur taux de succès. Finalement, mentionnons que l'originalité de cette recherche repose sur trois éléments : l'utilisation d'un benchmarking conjointement à une étude de faisabilité organisationnelle, le caractère novateur d'une recherche scientifique portant sur la relation entre le benchmarking et l'étude de faisabilité de projets complexes, majeurs et novateurs et l'applicabilité immédiate des outils élaborés.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Jean-Pierre Bhérerfr
dc.subjectIntermodalitéfr
dc.subjectAgroalimentairefr
dc.subjectProjets complexesfr
dc.subjectFacteurs critiques de succèsfr
dc.subjectBenchmarkingfr
dc.titleÉtude de faisabilité, projet complexe et benchmarking le cas de la Plateforme Logistique Agroalimentaire de Longueuilfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplineMarketingfr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.grantotherUniversité du Québec à Trois-Rivièresfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD.B.A.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record