Show simple document record

dc.contributor.advisorBoissonneault, Guylainfr
dc.contributor.authorLussier, Stéphaniefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:55Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:55Z
dc.date.created2005fr
dc.date.issued2005fr
dc.identifier.isbn0494002867fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3378
dc.description.abstractMon projet est de développer un système d'analyse protéique bidimensionnelle du protéome nucléaire du spermatide qui nous permettra de voir si une variation de l'expression des gonadotropines affecte les protéines impliquées dans la spermiogenèse. Différentes méthodes ont été expérimentées, mais n'atteignaient pas les objectifs visés. La technique convenant le plus à nos attentes a été mise sur pied en utilisant, en première dimension, une méthode de séparation par focalisation isoélectrique modifiée, appelée IPG, et un gel d'électrophorèse de type acide-urée. Pour induire la variation des gonadotropines, nous avons utilisé l'acyline qui est un antagoniste de la GnRH. Différentes doses d'acyline ont été injectées à des souris pendant 14 jours et l'analyse protéique bidimensionnelle a été effectuée. Les souris traitées avec l'acyline donnaient un profil différent des souris non-traitées (contrôle). Des profils 2D ont aussi été obtenus à partir de souris ne possédant pas de récepteur pour la FSH (FORKO). Ces signatures protéiques diffèrent selon le génotype des souris.--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Stéphanie Lussierfr
dc.titleAction hormonale sur le protéome du spermatidefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiochimiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record