Show simple document record

dc.contributor.advisorMcDonald, Patrickfr
dc.contributor.advisorLarivée, Pierrefr
dc.contributor.authorCloutier, Alexandrefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:43Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:43Z
dc.date.created2003fr
dc.date.issued2003fr
dc.identifier.isbn0612905926fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3330
dc.description.abstractLes neutrophiles représentent une composante essentielle du système immunitaire inné. Ils jouent un rôle-clé dans la défense de l'organisme contre les infections microbiennes. En plus de leur illustre fonction phagocytaire et de leur capacité à libérer un large éventail de produits antimicrobiens, les neutrophiles produisent également diverses protéines immunomodulatrices, dont une vaste gamme de chimiokines (IL-8, MIP-1[alpha]/[bêta], IP-10, I-TAC, etc.). La génération de ces dernières permet le recrutement massif de neutrophiles et d'autres populations leucocytaires au site inflammatoire, contribuant ainsi au déroulement de la réponse inflammatoire. La génération de chimiokines par les neutrophiles est induite par des agonistes particulaires, des agents chimiotactiques, ou par des médiateurs inflammatoires (cytokines, chimiokines, facteurs de croissance), et implique l'activation de nombreuses voies de signalisation et de facteurs transcriptionnels. Dans la présente étude, nous avons voulu déterminer l'impact des facteurs de transcription AP-1 et C/EBP dans l'induction de l'expression des chimiokines chez les neutrophiles humains isolés du sang périphérique. L'utilisation de différentes classes d'agonistes et d'inhibiteurs pharmacologiques des voies de signalisation nous a permis d'écarter l'implication du facteur AP-1 dans ce processus. Ainsi, malgré la présence de plusieurs protéines de la famille AP-1, et d'une activation de JNK1 dans certaines conditions, la formation d'un complexe authentique AP-1 n'a été observée en aucun cas. Qui plus est, l'inhibition de la voie JNK n'a pas affecté la génération d'IL-8, de MIP-1[alpha] et de MIP-1[bêta] induite par le LPS ou le TNF-[alpha]. Par ailleurs, l'expression des différents membres de la famille C/EBP, de même que l'activation de ceux-ci par le LPS et le TNF-[alpha], laissent présager un rôle dans l'expression des chimiokines chez le neutrophile.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Alexandre Cloutierfr
dc.titleRégulation de l'expression génique des chimiokines chez les neutrophiles humains étude des facteurs de transcription AP-1 et C/EBPfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineImmunologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record