Show simple document record

dc.contributor.advisorBkaily, Ghassanfr
dc.contributor.authorStéphan, Joseph Stéphanfr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:42Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:42Z
dc.date.created2002fr
dc.date.issued2002fr
dc.identifier.isbn0612866920fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3325
dc.description.abstractNos résultats ont confirmé ceux déjà obtenus par notre groupe (SLEIMAN, 2001), et démontré que l'expression du récepteur AT[indice inférieur 1] (RAT[indice inférieur 1]) couplé à la GFP ou du RAT[indice inférieur 1] seul dans des cellules du muscle lisse vasculaire humaines (CMLVhs) d'origine aortique, couplées à des mesures simultanées des niveaux intracellulaires de Ca[indice supérieur 2+] libre par microscopie confocale en 3-D, constituent un excellent modèle d'étude du récepteur et de son ligand ainsi que de leurs effets biologiques à court terme dans des cellules vivantes. Nos résultats confirment aussi que le RAT[indice inférieur 1], lorsque stimulé par son ligand, l'Ang II, s'internalise grâce aux [bêta]-arrestines et transloque au noyau via les pores nucléaires. Ce phénomène semble dépendre de plusieurs facteurs, dont la densité du récepteur, la concentration d'Ang II aussi bien que le temps d'exposition à ce ligand, et la synthèse protéique de novo. De plus, nos études ont montré au niveau des noyaux isolés que des récepteurs à l'Ang II de type AT[indice inférieur 1] sont présents au niveau nucléaire et que l'Ang II elle-même est présente au niveau du nucléoplasme. La stimulation des RAT[indice inférieur 1] de l'enveloppe nucléaire induit une augmentation transitoire du calcium nucléaire ainsi qu'une augmentation des niveaux du RAT[indice inférieur 1]. La surexpression du RAT[indice inférieur 1]h dans les CMLVhs aortiques semble aussi contribuer à la diminution des niveaux de Ca[indice supérieur 2+] libre cytosoliques et nucléaires. La contribution possible de la translocation nucléaire du RAT[indice inférieur 1] dans la régulation des niveaux calciques, ainsi que le(s) mécanisme(s) précis de cette translocation, restent à clarifier. Enfin, la contribution de la synthèse nucléaire de novo du RAT[indice inférieur 1] doit faire l'objet d'études ultérieures, plus approfondies.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Joseph Stéphan Stéphanfr
dc.titleRôle de l'Angiotensine II et de son récepteur AT[indice inférieur 1] dans la modulation du calcium intracellulaire des cellules du muscle lisse vasculaire humain ainsi que des noyaux d'hépatocytes de rat isolésfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiologie cellulairefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record