Show simple document record

dc.contributor.advisorRousseau, Éricfr
dc.contributor.authorBenoit, Catherinefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:34Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:34Z
dc.date.created1998fr
dc.date.issued1998fr
dc.identifier.isbn061280562Xfr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3301
dc.description.abstractLes études de la signalisation lipidique au niveau des voies respiratoires ont démontré l'importance des prostaglandines et des leucotriènes dans des situations physiopathologiques, mais peu d'étude ont tenté de révéler l'importance des produits du CYP450 époxygénase dans les situations physiologiques normales. Les régioisomères de l'acide époxyeïcosatriénoïque (EETs) sont dérivés de l'acide arachidonique par l'action du cytochrome P450 époxygénase dans les cellules épithéliales. Leurs effets bronchorelaxants s'opposeraient aux effets bronchoconstricteurs de certaines prostaglandines et des leucotriènes. Le but de cette étude est de vérifier les effets du 8,9- et du 14,15-EET sur la tension, le potentiel de membrane et les canaux Kc, des muscles lisses respiratoires. Trois techniques ont été utilisées: mesures de tension mécanique dans des bains d'organes isolés, microélectrodes sur des fragments de tissus et enregistrements de canaux unitaires en bicouches lipidiques planes."--Résumé abrégé par UMIfr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Catherine Benoitfr
dc.titleEffets des acides époxyeïcosatriénoïques sur les muscles lisses des voies respiratoiresfr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePhysiologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record