Show simple document record

dc.contributor.advisorBastin, Marcelfr
dc.contributor.authorSt-Amant, Christianefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:14Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:14Z
dc.date.created2000fr
dc.date.issued2000fr
dc.identifier.isbn0612618366fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3216
dc.description.abstractLes papovavirus tel que le virus du polyome représentent des modèles de choix pour l'étude de la recombinaison dans des cellules de mammifères. En effet, dans des cellules transformées par ces virus, l'amplification et l'excision des séquences virales intégrées ont lieu à grande fréquence. Ces événements impliquent de la recombinaison, qui ne requiert que l'antigène grand T, la protéine de réplication du virus, et l'origine de réplication virale. Le mécanisme par lequel grand T induit la recombinaison homologue est encore mal connu. Notre objectif a été d'étudier le rôle du domaine amino-terminal, ou plus précisément du domaine J, dans la recombinaison homologue puisque ce dernier contribue à plusieurs fonctions de la protéine grand T. Nous avons utilisé un vector rétroviral pour introduire l'origine de réplication de polyome dans des lignées cellulares de souris. L'expression de l'antigène grand T dans des lignées cellulaires contenant un insert proviral induit de la recombinaison à grande fréquence entre les LTRs intégrés dans le génome avec amplification et excision de séquences d'ADN. À l'aide de ce système, nous avons testé différents mutants du domaine amino-terminal de grand T dans leur capacité de promouvoir de la recombinaison dans le locus proviral. Noun avons ainsi montré que le mutant CT, qui comprend les résidus 264 à 785 de grand T, le mutant LTP43S dans lequel la proline en position 43 est substituée par une sérine (Sheng et al ., 1997) ainsi que le mutant LT13val dans lequel la leucine en position 13 est remplacée par une valine sont actifs dans la recombinaison. Nos résultats suggèrent donc que le domaine J de l'antigène grand T ne serait pas impliqué dans la recombinaison homologue.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Christiane St-Amantfr
dc.titleFonctions du domaine amino-terminal de l'antigène grand T du virus du polyome dans la recombinaison homologuefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineBiochimiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record