Show simple document record

dc.contributor.advisorRoy, Mariofr
dc.contributor.advisorAudet, Madeleinefr
dc.contributor.advisorBélanger, Jenniferfr
dc.contributor.authorAuclair, Annefr
dc.date.accessioned2014-05-13T14:15:08Z
dc.date.available2014-05-13T14:15:08Z
dc.date.created2009fr
dc.date.issued2009fr
dc.identifier.isbn9780494614723fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/319
dc.description.abstractDans un contexte changeant, le secteur de la santé est soumis à des pressions énormes et de nombreuses solutions sont proposées afin d'améliorer les services offerts et la qualité des soins. Depuis quelques années, la Direction du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS) a adopté un mode de gestion des soins et services de santé par regroupement des clientèles orienté davantage vers la pratique de collaboration interdisciplinaire. Par contre, peu d'informations ont été recueillies au sujet de cette pratique jusqu'à maintenant. Dans la littérature, l'importance d'opter pour l'approche en collaboration entre les différentes disciplines est reconnue. Cette approche est encore difficilement mise en pratique à cause de multiples obstacles. D'autre part, les études mesurant le niveau de collaboration interdisciplinaire sont peu nombreuses et les auteurs affirment que ce concept est ardu à mesurer. De plus, la collaboration interdisciplinaire est un concept de manière générale plus étudié dans le contexte de soins de longue durée que dans celui de courte durée. La présente étude vise à décrire le niveau de collaboration interdisciplinaire perçu dans deux contextes d'offre de soins de courte durée et d'identifier l'influence du contexte d'offre de soins et des facteurs suivants : le rôle professionnel, les caractéristiques organisationnelles, les relations interpersonnelles, l'historique personnel de la collaboration sur la collaboration interdisciplinaire. Pour ce faire, le modèle et l'instrument de mesure de la collaboration interdisciplinaire développé par Bronstein (2003) ont été adaptés au contexte de l'étude. Nous avons également ajouté une variable modératrice au modèle qui permet de distinguer deux types de contextes d'offre de soins de courte durée (Villeneuve, 2005). Nous avons procédé à une enquête par le biais d'un questionnaire. Au total, 86 questionnaires ont été distribués à des professionnels oeuvrant au sein d'équipes soignantes et 63 ont complété le questionnaire ce qui correspond à un taux de réponse de 73 %. Au terme de cette étude, nous pouvons affirmer que l'outil de mesure montre certaines faiblesses concernant la validité et qu'il devrait être révisé pour une future utilisation. Toutefois, les résultats démontrent que la perception du niveau de collaboration interdisciplinaire dans les deux contextes d'offre de soins est relativement élevée. Les résultats ressortent également que les principaux facteurs influençant la collaboration interdisciplinaire sont sensiblement similaires dans les deux contextes. Cette recherche contribue à améliorer la compréhension de la collaboration interdisciplinaire dans deux contextes de soins spécifiques au CHUS.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Anne Auclairfr
dc.subjectCollaboration interdisciplinaire
dc.subjectSoins de courte durée
dc.titleLe niveau de collaboration interdisciplinaire dans deux contextes d'offre de soins de courte duréefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineManagement et gestion des ressources humainesfr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record