Show simple document record

dc.contributor.advisorStankova, Janafr
dc.contributor.authorCaron, Carolyn-Annfr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:37:04Z
dc.date.available2014-05-15T18:37:04Z
dc.date.created1999fr
dc.date.issued1999fr
dc.identifier.isbn0612568768fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3177
dc.description.abstractDes études ont démontré que la partie N-terminale des récepteurs de chémokines est très importante pour la liaison à leurs ligands. Le premier aspect de ce travail de maîtrise a été d'investiguer, par mutagénèse dirigée, l'importance de la région N-terminale du CCR2b pour sa liaison au MCP-1. Afin de cerner les régions où les résidus spécifiques à la liaison du MCP-1, des mutants de délétion (D15, D23, D31) et de substitution (4A, 3A, A20, A21, A22) ont été créés. Des essais de cytofluorométrie, de liaison au MCP-1 et de production d'inositols phosphates (IPs) ont été faits pour caractériser les mutants. En cytofluorométrie, les résultats ont démontrés qu'absolument tous les mutants, incluant le D31 sont exprimés à la surface cellulaire. Puisque le D31 est exprimé, mais ne lie pas le MCP-1 et par le fait même n'est pas fonctionnel, il serait intéressant de faire des tests d'infection au VIH-1, afin de vérifier si les mêmes sites de liaison au MCP-1 sont requis pour l'infection des cellules par le VIH-1."--Résumé abrégé par UMI.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Carolyn-Ann Caronfr
dc.titleÉtude des sites de liaison du récepteur CCR2b pour les protéines G et pour son ligand, le MCP-1, à l'aide de la mutagenèse dirigéefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineImmunologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record