Show simple document record

dc.contributor.advisorFernandez, Artur José de Brumfr
dc.contributor.authorSarrazin, Patricefr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:36:54Z
dc.date.available2014-05-15T18:36:54Z
dc.date.created1997fr
dc.date.issued1997fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/3126
dc.description.abstractLes prostaglandines sont importantes pour le contrôle du métabolisme osseux, mais jusqu'à maintenant leurs récepteurs chez les ostéoblastes n'ont pas été caractérisés. Nous avons utilisé plusieurs agonistes et antagonistes des prostaglandines afin de déterminer leurs effets sur la production d'AMPc intracellulaire ou de Ca[indice supérieur ++] intracellulaire. Nous avons montré que les ostéoblastes humains en culture répondent à la PGE[indice inférieur 2] avec une augmentation d'AMPc, laquelle est bloquée par le composé AH23848B, un antagoniste EP[indice inférieur 4]. Le Butaprost, un agoniste EP[indice inférieur 2], n'induit pas d'augmentation d'AMPc, ce qui suggère l'existence d'un récepteur de sous-type EP[indice inférieur 4]. L'utilisation d'autres agonistes et antagonistes suggère qu'aucun autre récepteur du type EP n'est présent dans notre préparation. La Carbaprostacycline - un anologue stable de la PGI[indice inférieur 2]-induit une augmentation d'AMPc intracellulaire, mais cette réponse semble antagonisée par le composé AH23848B, ce qui suggère que la réponse observée est due a une interaction non-sélective avec le récepteur EP[indice inférieur 4]. Nous avons pû montrer avec la toxine Pertussis (un inhibiteur des protéines G[indice inférieur i]) l'absence du récepteur de sous-type EP[indice inférieur 3], qui peut être couplé aux protéines G[indice inférieur i]. La PGD[indice inférieur 2] n'a induit aucun effet sur le niveau intracellulaire d'AMPc, suggérant ainsi l'abscence d'un récepteur DP. La PGE[indice inférieur 2] n'a eu aucun effet sur le niveau de Ca[indice supérieur ++] intracellulaire, suggérant ainsi l'absence des sous-types qui peuvent être couplés aux protéines G[indice inférieur q], soit EP[indice inférieur 1] et EP[indice inférieur 3(a,b,c)]. Dans l'ensemble, nos résultats suggèrent l'absence des récepteurs EP[indice inférieur 1], EP[indice inférieur 2], EP[indice inférieur 3], IP et DP et la presence du sous-type EP[indice inférieur 4] chez les ostéoblastes humains en culture.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Patrice Sarrazinfr
dc.titleCaractérisation des récepteurs aux prostaglandines chez les ostéoblastes humains en culturefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplinePharmacologiefr
tme.degree.grantorFaculté de médecine et des sciences de la santéfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record