Show simple document record

dc.contributor.advisor[non identifié]fr
dc.contributor.authorFrigon, Mélaniefr
dc.date.accessioned2014-05-13T14:15:04Z
dc.date.available2014-05-13T14:15:04Z
dc.date.created2006fr
dc.date.issued2006fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/303
dc.description.abstractLa présente recherche a pour objectif de déterminer le rôle du soutien de la direction dans la relation entre le conflit travail-famille et la santé organisationnelle. De plus, nous désirons évaluer l'impact conflit travail-famille sur certaines variables de la santé organisationnelle telles que les intentions de quitter l'organisation et les comportements de retrait des employés. Grâce à une revue de la littérature exhaustive, nous avons été en mesure de développer des modèles de recherche fortement inspirés de Carlson et Perrewé (1999), de Boyar et al . (2003), de Hammer et al . (2003) et de Boyar et al . (2005). Aussi, nos lectures nous ont permis d'identifier les mesures des variables suivantes: le conflit travail-famille, le soutien de la direction, l'ambiguïté de rôle, le conflit de rôles et la surcharge de rôles. Afin de valider nos modèles de recherche et de tester nos nombreuses hypothèses, nous avons utilisé un terrain en milieu hospitalier. En effet, notre étude porte sur l'ensemble de la population infirmière du Centre Hospitalier de l'Université de Sherbrooke, soit près de 1600 individus. Nous avons reçu un total de 406 questionnaires, ce qui situe le taux de réponse à 25,4%. L'échantillon se compose majoritairement de femmes (89,4%) et la moyenne d'âge se situe à 39,71 ans. Pour mener à terme notre étude, nous utilisons les méthodes d'équations structurelles à l'aide du logiciel AMOS. L'étude de notre modèle structurel nous permet d'identifier le emplacement [i.e. l'emplacement] du soutien de la direction dans le modèle de stress du conflit travail-famille, soit le modèle autonome. Nous découvrons donc une relation négative entre le soutien de la direction et ledit conflit, et ce, indépendamment du conflit de rôles et de la surcharge de rôles au travail, qui eux, exercent une influence positive sur le conflit travail-famille. De plus, les résultats illustrent une relation positive entre ledit conflit et les intentions de quitter l'organisation, les absences, les retards et les interruptions au travail. Nous discutons, dans ce mémoire, de chacune des étapes entreprises dans le but d'effectuer cette recherche. Ce document se divise donc en six (6) chapitres: l'introduction, la revue de la littérature, les méthodes de recherche, les résultats de l'enquête, l'analyse des modèles de recherche et la discussion.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Mélanie Frigonfr
dc.subjectSanté organisationnelle
dc.subjectConflit travail-famille
dc.subjectStress
dc.titleL'influence du soutien de la direction et des facteurs de stress sur la relation entre le conflit travail-famille et la santé organisationnellefr
dc.typeMémoirefr
tme.degree.disciplineManagement et gestion des ressources humainesfr
tme.degree.grantorFaculté d'administrationfr
tme.degree.levelMaîtrisefr
tme.degree.nameM. Sc.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record