Show simple document record

dc.contributor.advisorHarvey, Stevefr
dc.contributor.authorBlanchet, Danickfr
dc.date.accessioned2014-05-15T18:10:01Z
dc.date.available2014-05-15T18:10:01Z
dc.date.created2011fr
dc.date.issued2011fr
dc.identifier.isbn9780494832684fr
dc.identifier.urihttp://savoirs.usherbrooke.ca/handle/11143/2836
dc.description.abstractLes études de niveau collégial représentent une étape qui se traduit par une multitude de changements et d'expériences nouvelles.Les épreuves qui en résultent sont parfois sources d'inquiétude et peuvent contribuer à l'émergence de l'anxiété chez les étudiants. D'ailleurs, au cours des dernières années, les intervenants oeuvrant dans les cégeps ont observé une augmentation du nombre d'étudiants souffrant de symptômes qui y sont associés. Conséquemment, une meilleure compréhension des facteurs liés à l'anxiété vécue par les étudiants de niveau collégial peut contribuer à apporter une réponse plus adéquate à cette problématique. Dans cette optique, cette thèse analyse les facteurs internes et externes reconnus par la littérature scientifique comme ayant un lien direct avec l'apparition de l'anxiété. La recherche repose sur des analyses corrélationnelles et de régressions multiples effectuées à partir des données recueillies auprès de 181 étudiants appartenant à différents programmes d'études collégiales.Les questionnaires utilisés ont été conçus à l'aide de tests standardisés pour chacun des facteurs.Les principales variables étudiées en ce qui a trait aux facteurs internes sont : (1) l'estime de soi, (2) le locus de contrôle, (3) le névrotisme et (4) l'auto-efficacité. Quant aux facteurs externes, les variables retenues sont : (5) la charge de travail à temps partiel, (6) la charge de travail scolaire, (7) la qualité et (8) la quantité de travail à temps partiel, (9) la quantité de travail scolaire, (10) le niveau de support social perçu, (11) la quantité et (12) la satisfaction des activités récréatives sans intérêt compétitif.Les résultats révèlent notamment que le névrotisme ([béta] = 0,32, p = 0,000) et l'externalité du locus de contrôle (pouvoir des autres) ([béta] = 0,25, p = 0,005) sont les facteurs les plus déterminants du niveau d'anxiété ressentie chez les étudiants.fr
dc.language.isofrefr
dc.publisherUniversité de Sherbrookefr
dc.rights© Danick Blanchetfr
dc.subjectCollégialfr
dc.subjectLocus de contrôlefr
dc.subjectLoisirsfr
dc.subjectEstime de soifr
dc.subjectTravail à temps partielfr
dc.subjectÉtudiantfr
dc.subjectDépressionfr
dc.subjectAnxiétéfr
dc.titleAnalyse des facteurs de l'anxiété vécue chez les étudiants québécois au niveau collégialfr
dc.typeThèsefr
tme.degree.disciplinePsychologiefr
tme.degree.grantorFaculté des lettres et sciences humainesfr
tme.degree.levelDoctoratfr
tme.degree.nameD. Ps.fr


Files in this document

Thumbnail

This document appears in the following Collection(s)

Show simple document record